Rubrique
Régions

TIPASA Onze communes viennent de bénéficier de logements sociaux

Publié par Houari Larbi
le 14.06.2018 , 11h00
59 lectures

Une opération d’envergure d’attribution de logements aux bénéficiaires des logements publics locatifs (LPL) a eu lieu récemment au niveau de onze communes de la wilaya de Tipasa. Ces quotas se répartissent entre les villes de Bourkika, de Messelmoun, de Bou Ismaïl et de Gouraya.
Il a été précisé en outre que la commune de Gouraya vient de bénéficier de 70 logements dans le cadre du programme du FNPOS, tandis que 800 logements dédiés à l’habitat rural sont en instance d’affectation, sachant que les décisions concernant leurs bénéficiaires sont fin prêtes. Toujours selon la même source, après les fêtes de l’Aïd, plusieurs communes de la wilaya de Tipasa bénéficieront de 8 400 logements publics locatifs (LPL), tandis que durant  cette période de 2018, il y a eu déjà l’affectation de 6 558 logements publics locatifs (LPL).
Ces mêmes sources nous indiquent qu’un précédent quotas de près de 2 000 logements sociaux a été affecté à plusieurs communes de la wilaya de Tipasa, à l’instar de Koléa, qui a bénéficié de 800 logements ; de la ville  de Hattatba où 500 logements ont été affectés ; 350 logements ont été attribués à la ville de Chaïba et enfin 300 logements affectés à la commune de Bourouis, à Sidi-Amar (Tipasa). Les services de la Wilaya de Tipasa nous indiquent également que cet immense programme d’attribution de logements sociaux s’inscrit  dans le cadre des opérations d’attribution de logements sociaux qui ont eu lieu lors de ces dernières années dans la wilaya de Tipasa. Il a été précisé à ce titre que près de 14 000 logements ont été réalisés et distribués au cours des années 2017 et 2018.
Par ailleurs, en marge de ces opérations, il y a eu la distribution de 3 400 logements concernant les villes de Menaceur avec 750 logements ; la ville de Bourkika avec 900 logements sociaux ; la ville de Sidi-Rached avec 2 sites concernés, comprenant 400 et 50 logements, ainsi que la ville de Hattatba, concernée par une distribution au niveau de 2 sites avec 500 et 400 logements auxquels s’ajoute la ville de Koléa qui a bénéficié précédemment de la distribution de 800 logements sociaux. 
Ainsi, et toujours dans le segment du logement public locatif, la wilaya de Tipasa se targue d’avoir procédé à la distribution de plusieurs milliers de logements entre 2016 et 2017. La seconde opération d’envergure a concerné les régions de Berbessa et de Chaïba, sises dans la daïra de Koléa, où il a été enregistré 13 sites d’habitats précaires situés en zone éparse ; où 56 logements nouveaux ont été attribués à Berbessa pour reloger les familles habitant dans des gourbis, tandis qu’à Chaïba, la même opération a concerné 50 familles.
Au global, il s’agit d’une nouvelle opération de relogement dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire engagée par la Wilaya pour reloger des familles qui habitaient des gourbis et a concerné la daïra de Gouraya qui a bénéficié de 44 logements ; la daïra de Damous, qui a bénéficié de 38 logements ; la daïra de Fouka, qui a bénéficié de 213 logements ; la daïra de Koléa, qui vient de bénéficier de 106 logements ; la daïra de Ahmer-el-Aïn, qui a bénéficié, quant à elle, d’un quota très important de 236 logements, et enfin de Hadjret Ennous, qui a bénéficié, pour sa part, de 24 logements ; soit un total de près d’un millier de logements sociaux attribués dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire.
Houari Larbi

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 17-06-2018

Appareils vendus

Les trois anciens aéronefs de type Boeing 767-300, dont Air Algérie a décidé de se délester, viennent de trouver preneur, conformément au cahier des charges lancé par la compagnie nationale. L’acquéreur serait

2

Actualités 11:00 | 19-06-2018

ILS SERAIENT AU NOMBRE DE DEUX ET AURAIENT AVOUÉ LEUR CRIME
Les assassins du ressortissant chinois interpellés

L’affaire de l’assassinat du Chinois à Dar-el-Beïda a connu son épilogue il y a quelques jours suite à l’arrestation des principaux responsables du drame qui avait fait réagir la représentation de Pékin à Alger. Les informations en