Rubrique
Régions

Mila Opération sauvetage de la flore et de la faune

Publié par Abdelmadjid M’haïmoud
le 17.01.2019 , 11h01
163 lectures

Les éléments du service de la protection de la faune et de la flore, relevant de la Conservation des forêts, appuyés par la brigade nautique de la Protection civile, sise au barrage Béni-Haroun, ont effectué ces jours-ci une opération humanitaire et hautement symbolique, signe d’un professionnalisme avéré  et d’une conscience encore éveillée, Dieu merci ! 
C’était lors d’une tournée effectuée sur les rives du barrage Béni-Haroun, à l’occasion du lancement, ce 14 janvier, de la campagne de recensement des oiseaux migrateurs, que l’équipe menée par la dynamique Manel, ingénieur au-dit service, a découvert qu’un canard colvert est pris au piège par un filet  de pêche deux jours durant, près de Ferdoua sur les rives sud du barrage Béni-Haroun ! 
C’est ainsi que l’équipe des forestiers a sollicité celle de la brigade nautique, appartenant à la Protection civile, pour une opération sauvetage de ce palmipède. Empruntant leur embarcation et orientés au point précis du piège, les pompiers ont pu délivrer ce volatile qui a été mis en liberté, malgré quelques signes de faiblesse et d’épuisement ! Un geste à encourager !
A.  M’haïmoud   

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 23-04-2019

Ali Ghediri à propos de l’arrestation de militaires et d’hommes d’affaires :
«Il faut commencer par Saïd Bouteflika»

Le général à la retraite défie le Commandement de l’armée qui a appelé la justice à accélérer les enquêtes sur les affaires de corruption. Il lui demande de commencer par celui qui a exercé le pouvoir politique de manière

2

Actualités 11:00 | 22-04-2019

Abdelaziz Belaïd, l’invité du forum d’El Moudjahid, tient À l’élection présidentielle
Il défend le système sous couvert de la Constitution et s’attaque à des personnalités

C’est dans un Centre de presse plein qu’Abdelaziz Belaïd est venu défendre, devant les journalistes, ses thèses de sortie de cette crise par la tenue «de l’élection présidentielle urgente», hier au