Rubrique
Régions

MÉDÉA Plus de 15 000 candidats aux concours de recrutement de l'éducation nationale

Publié par M. L.
le 14.06.2018 , 11h00
162 lectures

Au moment où la tutelle fait de la crédibilité de ces examens d'embauche une priorité et son cheval de bataille, tous les moyens matériels et humains sont préconisés dans ce sens.
Il est impératif de venir à bout de ce manquement dans l'encadrement pédagogique et administratif dans les établissements scolaires tous cycles confondus. D'autre part, une attention particulière est accordée à la formation du personnel enseignant ; les lauréats sont appelés à bénéficier d'un «façonnage » initial avant de rejoindre leurs postes. Les 15 097 compétiteurs ont été répartis sur 45 centres d'examen érigés sur le territoire de la wilaya. Ainsi, pour le grade de PEP de langue arabe, il existe 100 postes budgétaires que 12 200 postulants se disputent. Pour le même grade concernant la langue française, cette fois-ci, 28 postes sont à pourvoir et le «match» s'avère serré vu le nombre important des prétendants (399 concurrents). Pour les postes administratifs, 109 candidats aspirent au grade de conseiller d’orientation, au moment où 448 autres se disputent les 11 postes vacants dans la catégorie de sous-intendant. Par ailleurs, 6 candidats ont postulé pour le poste de laborantin. Cependant, il a été noté une très forte demande pour le grade de superviseur de l'éducation, soit 1 935 demandeurs pour 55 postes budgétaires proposés. Pour la wilaya de Médéa, ces épreuves se sont déroulées dans de bonnes conditions d'après certains candidats interrogés qui redoutaient, entre autres et surtout, l'indisponibilité du transport.
M. L.

 

Cérémonie de circoncision collective chez la police

En consécration à sa politique de proximité et de solidarité, et comme chaque année, la Sûreté nationale de la wilaya de Médéa a entrepris une opération de circoncision collective à l'occasion de «Leilet-el-Qadr» au profit d'enfants de fonctionnaires du secteur et d'autres issus de familles de la société civile.
La cérémonie, supervisée par le premier responsable de la Sûreté de Médéa, s'est déroulée au Centre de loisirs et d'activités culturelles de la police dans le centre-ville de Médéa dans une ambiance chaleureuse, en présence des familles des chérubins et d'une assistance faite de responsables locaux civils et militaires, élargie aux notables de la ville et aux citoyens. Un orchestre chaâbi sollicité par les organisateurs pour l'heureuse occasion a animé la soirée au bonheur des invités qui ont beaucoup apprécié l'initiative. D'autre part, les enfants circoncis n'ont pas caché leur joie devant les cadeaux qui leur ont été offerts par la Sûreté de la wilaya.
M. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Soit dit en passant 11:00 | 19-08-2018

Qui sont nos athlètes et où sont-ils ?

Ceux qui mènent le bal ne sont pas ceux qui sont les plus touchés par le besoin. Ils ne

2

Périscoop 11:00 | 19-08-2018

L’aéroport et les téléphones mobiles

Les trabendistes transitant par l’aéroport Houari-Boumediène semblent avoir un faible pour les téléphones portables. Ainsi, après les 815 mobiles saisis mercredi dernier, les douaniers ont intercepté

3

Pousse avec eux 11:00 | 18-08-2018

L’économie expliquée aux nuls !

4

Soit dit en passant 11:00 | 18-08-2018

Entre les koufars et nous (fin)

5