Rubrique
Régions

JIJEL Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 15.11.2018 , 11h00
61 lectures

La Sûreté de la daïra de Djimla a arrêté ces derniers jours deux personnes en possession de 33 948 unités de pétards lors d’une opération de contrôle de routine sur la RN 477 reliant Jijel à Sétif, a affirmé la responsable de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya, la commissaire Aziza Djerourou hier mercredi. 
La même responsable a ajouté que les deux jeunes âgés de 23 ans qui étaient à bord d’un véhicule, étaient en possession de cette quantité de pétards. Le dossier a été transmis aux instances judiciaires. Cette action s’inscrit dans le cadre des mesures préventives prises par la Sûreté de wilaya en prévision de la fête du Maoulid Ennaboui  qui constitue une période idoine pour ce commerce juteux.

3 nouveaux cas de rougeole
Les services de la Direction de la santé et de la population ont enregistré trois nouveaux cas de rougeole dans la wilaya  de Jijel, selon la radio locale. La même source a ajouté que les trois patients atteints de cette épidémie sont actuellement à l’hôpital Saïd-Mejdoub de Taher pour se faire soigner. Il s’agit de trois adultes. Il convient de rappeler que lors de la session de l’Assemblée populaire de wilaya consacrée au secteur de la santé tenue en juin dernier, le directeur de la santé et de la population de Jijel avait avancé le chiffre de 417 cas suspects de rougeole depuis l’année en cours dont 16 confirmés.
B. M. C.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 12-12-2018

Le local de Chikhi «le Boucher» et la banque privée

Une banque privée occupe un grand local situé à côté du stade Benhaddad de Kouba. Ce local appartient à... Kamel Chikhi. Jusqu’ici, on ignore si ce bien a été répertorié par la justice pour

2

Actualités 11:00 | 15-12-2018

Pour redéfinir sa stratégie en Afrique
Trump veut un référendum au Sahara Occidental

Une voix forte, et pas des moindres, s'est élevée jeudi à Washington pour réclamer l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental. John Bolton, conseiller à la Sécurité du Président Trump, a modifié toute la donne en cours en livrant un aperçu de ce qui