Voir Tous
Rubrique
Régions

3 personnes décédées de la grippe H1N1 à Oran Pour éviter la panique, le CHUO prend des mesures

Publié par Amel Bentolba
le 20.02.2020 , 11h00
409 lectures
Alors que l’Institut Pasteur (document en notre possession) affirme que l’infirmière décédée ce dimanche des suites d’une grippe sévère, était atteinte du virus H1N1 de type A, hier mercredi,le personnel médical et paramédical du service de cardiologie où travaillait l’aide-soignante a observé un mouvement de protestation exigeant la stérilisation du service.
Face au silence qui avait précédé les décès, le doute s’étant installé, au CHUO ; ils sont de plus en plus nombreux à porter le masque pour éviter une éventuelle contamination. Des citoyens en font de même puisque face à la rétention de l’information précise (qu’il s’agit du H1N1), les supputations sont allées vers le virus corona.
Face à cette situation et suite au décès de trois personnes, le CHUO tente de maîtriser la situation, du moins sur le plan de l’information en rendant public un communiqué qui fait état de 3 décès dus à une grippe saisonnière sévère. Sans pour autant parler du H1N1, il est seulement dit «il ne s’agit pas du coronavirus».
Précisant que chaque cas de virus dont étaient atteintes les trois personnes, est différent et sans lien entre eux «et donc il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’une éventuelle contamination épidémique». Ce communiqué n’a pas pour autant suffi à rassurer le personnel médical et paramédical. Ce qui a poussé la direction à organier dans la matinée d’hier, une journée de sensibilisation autour du coronavirus. Une journée qui se voulait davantage une multitude de remarques pour ne pas dire de reproches faites aux différents personnes travaillant au CHUO et qui portent des masques de protection provoquant un rush, comme le dira un médecin chef qui a présidé la rencontre (la vidéo a été partagée sur la page Facebook du CHUO) «notre personnel a provoqué le rush sur les masques, résultat, dans les pharmacies avoisinantes : il y a une rupture de stock. Vous alimentez la psychose, il ne faut pas céder à la panique ! ».
A cela, les participants, la plupart des médecins chefs de service, feront remarquer que si dès le début il y avait eu de la transparence et une bonne communication, les gens n’auraient pas «paniqué» et pris leurs précautions en portant des masques et exiger davantage de protection. Tout en leur demandant de parler à leur personnel en les rassurant qu’il ne s’agit pas du coronavirus et de ne pas généraliser le port du masque sauf en cas de nécessité. L’intervenant soulignera que les moyens de protection sont disponibles au niveau de la pharmacie, et qu’il suffit de passer commande. «Des mesures, le CHUO en a pris», dira-t-il en procédant à la bio-désinfection des services à risques. De même qu’il est prévu d’assurer la vaccination du personnel exposé». Concernant le décès des trois personnes par la grippe sévère dont un cas avéré H1N1, l’intervenant précisera : «A part ces cas, il n’y a pas d’épidémie, et encore moins de cas de coronavirus.»
Amel Bentolba

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

3

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

4
5

Ici mieux que là-bas 06:00 | 31-05-2020

Sexe, métal, pastis et Hirak