Régions / Régions

TIPASA

Près de 5 millions d’estivants sur les côtes de la wilaya

La cellule de communication de la Protection civile de la wilaya de Tipasa vient de rendre public un communiqué révélant que sur les 43 plages de la wilaya de Tipasa autorisées à la baignade, près de cinq millions d’estivants ont été accueillis lors du trimestre de l’été 2018, et que près de 5 536 interventions ont été effectuées par les éléments de la Protection civile depuis le démarrage de la saison estivale début juin 2018.
Selon le communiqué, ces interventions ont porté sur plus de 3 477 personnes sauvées de la noyade, ainsi que 2 056 baigneurs blessés sur les côtes de la wilaya où 1 910 personnes furent prises en charge par les différents sites et 146 baigneurs souffrant de blessures ou de maux divers ont été orientés vers les structures hospitalières spécialisées. Il est signalé, en outre, le transfert de 3 personnes décédées vers les morgues des hôpitaux de Cherchell, de Hadjout et de Koléa. Il s’agit de noyés en zones rocheuses dont une personne décédée dans une plage non surveillée. Le service de communication de la Direction de la Protection civile de Tipasa fait part également de l’ampleur des feux de foret, où il a été signalé, pour ce trimestre caniculaire, plus de 15 foyers de feu, dont 7 feux de foret causant des dégâts à 2,25 hectares de pins d’Alep, 1 ha de maquis, et à des récoltes dont 8 ha de blé, 700 bottes de foin, 1 ha de paille ainsi que 250 arbres fruitiers. Les dégâts ont été localisés dans les régions de Hadjout, de Ahmer-el-Aïn, à Cherchell, à Gouraya et à Damous, ainsi qu’à Hadjret-Ennous, à Taourira, à Douar-Bouhtita et à Rocher-Blanc, ainsi qu’à Klaoucha près de Messelmoun, et à Petit- Vichy près de Sidi-Ghilès. D’autres incendies ont été signalés dans ce communiqué. Ils concernent le CET de Tipasa, où des chalets destinés à des bases de vie d’entreprises ont pris feu. Il a été signalé en outre que malgré une importante campagne de sensibilisation destinée à informer les vacanciers des dangers de la baignade durant la période estivale dans les lieux interdits à la baignade et dans les zones rocheuses au cours de cette saison estivale, les accidents subsistent. En marge de cette opération et lors de cette campagne, il a été procédé à la distribution de brochures et des conseils d’orientation ont été donnés au profit des vacanciers au niveau des rivages de la côte de Tipasa. Cette campagne de sensibilisation est quasi-permanente au vu de l’afflux des autres estivants.
Houari Larbi