Rubrique
Régions

TIPASA Programme de lutte contre les maladies à transmission hydrique (MTH)

Publié par Houari Larbi
le 13.09.2018 , 11h00
520 lectures

Ce fut dans le cadre de la mise en place d’un programme de lutte contre les maladies à transmission hydrique (MTH), qu’un comité national de lutte contre les MTH et zoonoses, présidé par le ministère de l’Intérieur, vient d’être institué récemment avec pour rôle de maintenir un dispositif de veille chargé d’accompagner les commissions de wilaya.
Cette commission nationale est en fait une commission interministérielle, chargée aussi de coordonner l’activité des quatres wilayas suspectées d’être concernées par les épidémies de choléra à l’instar de Blida, Tipasa, Alger et Bouira.
Cette commission est composée des membres de pratiquement tous les ministères, notamment les secrétaires généraux et des représentants du ministère de l’Intérieur. Les missions de cette commission sont de revoir le cadre juridique général des bureaux communaux d’hygiène.
Lors des débats, plusieurs points ont été évoqués à l’instar de l’insuffisance des ressources humaines et matérielles (médecins, ambulances). A l’exemple de Tipasa, où la wilaya dispose de 8 médecins pour les besoins de 26 BCH.
En matière de budget, la nomenclature budgétaire reste insuffisante pour pouvoir procéder au recrutement de médecins. Il a été constaté aussi l’absence de mécanismes de recrutement interstructures, afin de doter les BCH de plus grandes prérogatives.
Il a été aussi signalé la nécessité d’identifier des paramètres en vue de redynamiser les BCH. Il convient de préciser en outre que les participants à cette importante réunion de ce comité national présidée par le secrétaire général, ont vu la présence des chefs de daïras, des P/APC, les BCH des communes de toutes les wilayas concernées par cette lutte contre les MTH.
Parmi les autres missions assignées à ce comité, figure la nécessité de renforcer le rôle des BCH, ainsi que l’urgence de lever le gel des CET, dont la réalisation a été gelée, pour des raisons financières. Ce comité a pris le taureau par les cornes, en mettant à contribution les structures de la santé afin qu’elles dotent les BCH de médecins et de vétérinaires. Il a été, en outre, exigé de respecter l’environnement dans le cadre du schéma directeur relatif à l’enlèvement des ordures ménagères.
On nous a informés, par ailleurs, que la direction de l’environnement a avancé l’argument du schéma directeur qui existe, mais qui ne dispose pas des moyens de sa mise en œuvre.
S’agissant de l’hygiène du milieu, les cas de oued Damous et oued Garami ont été cités quant à leur situation par l’érection de constructions illicites, ainsi que les détritus chariés par ces oueds, où le citoyen a été mis à l’index, quant à leur pollution.
Quant aux supports techniques, la cartographie des points noirs dans les 4 wilayas a été exigée, ainsi que la localisation des laboratoires publics ou privés, qui devra être communiquée et rendue publique.
Une commission chargée du suivi des points noirs hydriques, devra être installée dans les meilleurs délais, tant au niveau communal que des daïras, avec comme mission régalienne des APC de veiller à la salubrité publique et à l’intercommunicabilité des données, notamment le diagnostic des curages des oueds, en veillant à rassembler toutes les synergies.
notamment, traiter les points noirs par des agents qualifiés, les plans d’intervention en cas d’intempéries, ainsi que les passerelles d’eau qui doivent être opérationnelles et nettoyées.
Nous avons appris par ailleurs que 185 millions de dinars ont été affectés dans ce cadre au profit de toute la wilaya, sachant que sur les 14 risques majeurs identifiés au niveau national, dix risques existent au niveau de Tipasa, où les inondations sont classées avant les incendies, sachant aussi que sur les 77 oueds existants dans la wilaya de Tipasa, 47 d’entre eux traversent des agglomérations.
Quant aux travaux d’aménagements urbains, 24 communes sont concernées par les curages, de même que 30 000 tonnes de matériaux et gravats, ont été expurgés pour le montant de 50 millions de dinars.
Houari Larbi

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-11-2018

FLN
Ould-Abbès passe la main

Le secrétaire général du Front de libération nationale, Djamel Ould-Abbès, a été victime d’une attaque cardiaque, dans la matinée d’hier, qui avait nécessité son évacuation à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja, à Alger. Immédiatement pris en charge, il a quitté l’hôpital, en fin de matinée,

2

Périscoop 11:00 | 18-11-2018

Arrestation d’un ex-maire et député

L’ancien maire de Chelghoum-Laïd, qui a fait un seul mandat avant de passer comme député au nom d’un parti islamiste, a acheté, il y a quelque temps, une bâtisse (ancienne école privée) mais dont les actes

3

Soit dit en passant 11:00 | 15-11-2018

Jihad, Islam, Oussama, Saddam…(1)

4
5

Actualités 11:00 | 18-11-2018

FLN

Ould-Abbès toujours secrétaire général