Rubrique
Régions

Guelma Réception d’un lot de 21 300 doses de vaccins antigrippaux

Publié par Noureddine Guergour
le 11.11.2019 , 11h00
83 lectures

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé ce dimanche. Les concernés peuvent se faire vacciner dans les structures de santé des établissements publics de santé de proximité (EPSP) et en pharmacie, partout au niveau de la wilaya, et sous certaines conditions. 
Comme chaque année, le service de prévention générale de la DSP appelle les personnes «vulnérables» à se faire vacciner. «Cet acte ne concerne cependant pas l'ensemble de la population, mais uniquement les personnes pour qui la vaccination est recommandée. Il s'agit des plus de 65 ans, des patients atteints de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire...), les femmes enceintes et, bien sûr, le personnel médical et paramédical, soit quelque 
20 000 personnes à Guelma», nous déclare le Dr Mhaya Nadia, chef de service à la Direction de la santé et de la population. Le vaccin avait eu la saison dernière une « efficacité modérée  et variable selon l’état de santé des personnes contaminées», avait conclu cette praticienne spécialiste. Pour cette saison 2019-2020, la DSP de Guelma a réceptionné un lot de 21 300 doses de vaccins antigrippaux, a fait savoir la première responsable du service de prévention générale, en précisant que les personnes concernées, peuvent également retirer leur vaccin à la pharmacie.
Noureddine Guergour

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.