Rubrique
Régions

TIPASA Réouverture de la piscine sise à Sidi-Amar à proximité du barrage de Boukourdane

Publié par Houari Larbi
le 11.07.2018 , 11h00
164 lectures
Selon M. Malaoui, le directeur de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya de Tipasa, cette piscine, qui est une immense infrastructure située à Sidi Amar, à proximité immédiate du plan d’eau du barrage de Boukourdane, est scindée en 2 entités, dont une partie gérée par l’Office de proximité des sports de wilaya – OPOW – est dépendante de la Direction de la jeunesse et des sports – DJS –, tandis que la seconde entité est gérée par l’Ecole régionale des sports aquatiques et subaquatiques de Bordj-el-Bahri et qui est spécifiquement dédiée aux sports de compétition.
Selon notre interlocuteur, cette piscine dont le projet a été lancé en 2007 a bénéficié récemment d’une enveloppe financière de 40 millions de dinars.
Toujours selon notre interlocuteur, cette piscine qui a été opérationnelle dans le passé a connu, par la suite, un problème lié au milieu humide spécifique au barrage de Boukourdane, au raccordement et à l’indisponibilité de l’eau de dessalement ainsi qu’un à problème d’alimentation en GPL.
La récente initiative du wali de Tipasa dans ce cadre vient de régler de façon définitive les difficultés de raccordement, de disponibilité en eau de dessalement ainsi qu’en alimentation en GPL, sachant que l’activité de cette piscine inscrite dans la perspective des Jeux africains et les autres compétitions internationales et nationales vient de faire l’objet d’une réflexion qui est en cours afin de réviser son statut actuel ; une réflexion engagée lors de sa récente réouverture ce 5 juillet 2018.
En marge de ces informations, M. Malaoui nous révèle que les clubs de natation créés à Nadhor et à Sidi-Amar vont bénéficier du site balnéaire de Boukourdane, tandis que les piscines de Koléa et de Tipasa, dont le nombre d’adhérents dépasse le millier d’inscrits, sont déjà opérationnelles, outre la piscine communale de Bouismaïl, qui active avec l’assistance de la DJS.
S’agissant des perspectives inscrites dans la création des autres piscines enregistrées dans le cadre du principe de «une piscine par daïra», le DJS de Tipasa reste confiant de voir le prochain dégel des mesures de lancement des réalisations d’autres piscines. Quant au problème de la réalisation du stade semi-olympique de Cherchell, la configuration des sols ayant retardé son lancement, a constitué un grand handicap à sa réception ; comme solution, il est prévu un terrain de réplique doté de VRD permettant l’ouverture de ce stade dans les prochains mois.
Cependant, ce qui semble avoir le plus marqué les festivités de la réouverture de cette piscine sise à proximité du barrage de Boukourdane c’est l’étude des modalités de facilitation des accès spécifiques aux citoyens malades chroniques en cette saison estivale, tel que préconisé dans le cadre de cette ouverture. C’est à ce titre que Mme Nouraya Meklati, vice-présidente de l’APC de Sidi-Amar et vice-présidente d’une association nationale de solidarité, estime que l’accès des piscines aux cancéreux et aux diabétiques a été pris en charge dans le cadre de la signature d’une convention entre plusieurs associations et la jeunesse et sports.
Dans le cadre de ces festivités, cette responsable a présenté à la délégation de wilaya les différentes expositions réalisées par des femmes au foyer, porteuses de projets de fabrication artisanale, à l’instar de Mme Lakhal Djazia, qui fabrique des bijoux du terroir, MMes Radhia et Fatiha spécialisées en gâteaux traditionnels ; Mme Nadia Bouziane qui réalise des plats traditionnels, Mme Aouicha, spécialiste quant à elle en huiles naturelles et en huiles de type «extrait du dhro», et enfin Mlle Hakima Berahmoune, vice-presidente de l’APC de Sidi-Amar, à accompagner les femmes représentantes de produits agro, d’herbes médicinales, d’ huiles essentielles et autres produits parapharmaceutiques.
Houari Larbi

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 12-07-2018

SCANDALES, HADJ, VACANCES, FUITE DES CAPITAUX...
L’euro prêt à flamber

Les derniers scandales ayant marqué la scène nationale et largement médiatisés n’ont guère influé sur le cours de l’euro au marché parallèle. Hier 11 juillet, au square Port-Saïd, en plein cœur de la capitale, la monnaie européenne s’échangeait à

2

Actualités 11:00 | 12-07-2018

AFFAIRE DE TRAFIC DES CONTENEURS À ANNABA
Première audition des mis en cause

L’enquête sur le trafic de conteneurs et transfert illicite de devises ayant rapporté à leurs auteurs la somme faramineuse de près de 500 milliards