Voir Tous
Rubrique
Régions

KHEMIS MILIANA Saisie de 132 comprimés psychotropes et arrestation de 5 dealers

Publié par Karim. O.
le 12.05.2019 , 11h00
62 lectures

Selon un communiqué de la Sûreté de wilaya, la BRI a entamé une première opération lundi dernier, premier jour du Ramadhan à la suite de renseignements obtenus faisant part d'un commerce de comprimés psychotropes auquel se livraient 2 frères âgés respectivement de 42 et 40 ans, connus des instances judiciaires pour leur activité de dealers dans le quartier Boutane, au sud de la ville de Khemis-Miliana.
Forts de ces renseignements, les policiers ont monté une opération de surveillance discrète du lieu où se pratiquait ce commerce. 
L'opération a débouché sur l'identification de l'un des 2 présumés dealers qui a été interpelé alors qu'il était en possession de 60 comprimés de différentes marques, d'une arme blanche, et d’une somme d'argent attribuée au résultat de leur commerce, indique le communiqué. Le frère du mis en cause est à son tour arrêté peu après.Les deux frères ont été déférés au parquet jeudi dernier. Après avoir été entendus par le juge des flagrants délits, ils ont été condamnés à 3 années d'emprisonnement ferme assorties d'une forte amende et incarcérés.
La deuxième affaire menée toujours par les éléments de la BRI a été conclue suite aux investigations discrètes qui ont ciblé la demeure d'un individu âgé de 31 ans, demeurant rue Chaïchi-Abdelkader à Khemis-Miliana. Le mis en cause, dans un trafic de drogue en comprimés psychotropes avait fait du domicile familial son lieu de commerce. La source policière a indiqué qu'au moment de son interpellation, il était en possession de 2 comprimés mais c'est lors de la perquisition opérée au domicile parental que les policiers ont mis au jour un lot de 70 comprimés de différentes marques et une somme de 13 000 DA dans une mallette sécurisée. La suite des investigations policières a permis d'identifier 3 de ces fournisseurs dont 2 d'entre eux ont été arrêtés, âgés respectivement de 25 et 65 ans, en possesion d'une somme d'argent estimée à 10 000 DA. Les 3 mis en cause dans cette seconde affaire ont été déférés devant les instances judiciaires qui auront à statuer sur leurs cas.
K. O.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Constances 11:00 | 03-03-2021

Bengrina défèque (encore) dans la fontaine du village

On ne sait pas si c’est une histoire vraie mais elle n’est jamais tombée dans la désuétude. D’autres histoires du

2

Constances 11:00 | 28-02-2021

Bab-el-Oued, sa mosquée et son… djihad

Il paraît que vendredi, les «fidèles» d’une mosquée de Bab-el-Oued ont empêché l’imam attitré de faire