Placeholder

Rubrique Régions

Oran Signature d’une convention entre le ministère de la Pêche et la BNA

Dans le cadre des financements des projets en lien avec la pêche et l’aquaculture, une convention a été signée hier dimanche lors de la clôture de la 9e édition du SIPA entre la Banque nationale d’Algérie et le ministère de la Pêche et des Productions halieutiques.
Prenant la parole, M. Ahmed Bidani ministre de la Pêche et des Productions halieutiques a rappelé que la BNA connaît ces dernières années un essor à tous les niveaux. «Ceci est une confiance mutuelle entre les deux parties pour soutenir les projets dans la branche de l'aquaculture et de la pêche maritime.» Une convention qui s’ajoute , dira le ministre, aux autres accords avec des institutions telles que les assurances. Garantissant ainsi aux investisseurs, tant en termes d'assurance que de financement, des opportunités pour divers prêts bancaires, qu'il s'agisse d'exploitation ou d'investissement.
Le directeur de la BNA, M. Lebbou Mohamed-Amine, a indiqué que cet accord s'inscrit dans le cadre de l'élargissement des produits financiers des banques, en particulier dans le domaine de la pêche maritime. «La Banque nationale d’Algérie a mis en place un nouveau produit de financement pour l'aquaculture et la pêche maritime, ouvert à tous les acteurs économiques intéressés par l'investissement dans ce secteur. Nos portes sont ouvertes à travers tout le territoire national, avec plus de 240 agences spécialisées dans tous les domaines, y compris la finance islamique, permettant également aux investisseurs dans ce secteur de bénéficier de ces prêts, qu'ils soient d'investissement ou d'exploitation.»
Il est précisé que les prêts sont divisés en deux parties : l'investissement, dont la durée peut aller jusqu'à 7 ans, avec une période de report des intérêts réduits et des taux préférentiels, ainsi que les prêts d'exploitation, qui financent le cycle d'exploitation après celui de l’investissement. «Nous travaillons dur et nous ne nous arrêterons pas là ; nous allons allouer des produits spécialisés à un ensemble de secteurs stratégiques pour stimuler la croissance économique nationale», ajoute le DG.
A. B.

Bidani honore les lauréats du concours «Blue Hack SIPA 2024»

Le «programme économie bleue, pêche et aquaculture», financé par l’Union européenne en Algérie, et dont le partenaire principal est le ministère de la Pêche et des Productions halieutiques (MPPH), a clôturé ce samedi son concours du «hackathon des solutions innovantes dans le domaine de l’économie bleue», en présence de M. Ahmed Bidani, ministre de la Pêche et des Productions halieutiques.
Un programme qui aspire à soutenir et à promouvoir le secteur de la pêche et de l’aquaculture en encourageant le partage de connaissances, l’échange d’expériences et la création de partenariats fructueux. Nous explique-t-on.
Prenant attache avec la chargée de communication de ce programme économie bleue, pêche et aquaculture, Mme L. Hamadouche nous explique qu’il a commencé il y a deux ans, pour une durée d'exécution de 48 mois. «Nous sommes installés dans 14 wilayas côtières et nous fournissons un soutien technique au ministère et à toutes les activités du secteur.» L’objectif de ce programme est de développer l'économie de l'Algérie à travers le développement de l'économie bleue, tout en préservant les ressources naturelles, les océans, les mers et l'écosystème marin. Dans le plan d'action du volet social, ce programme œuvre à améliorer les conditions de travail des pêcheurs. S’agissant du volet recherche, innovation et entrepreneuriat, «un hackathon des solutions innovantes dans l'économie bleue» a été lancé il y a deux mois en collaboration avec le ministère de la Pêche, nous explique notre interlocutrice. «Nous avons lancé un appel à candidature nationale et on a invité des étudiants, des chercheurs, des porteurs de projets à soumettre leurs idées innovantes dans l'économie bleue.» À l'issue de cet appel à projets, une centaine de candidats ont postulé dans tous les domaines, le jury a sélectionné 10 porteurs de projets qui, pendant 20 jours, ont été accompagnés par des coachs sur l'entrepreneuriat, les finances, le management et le business. Ce samedi, lors d’une cérémonie organisée en marge du salon SIPA, l’annonce des gagnants par catégorie a été faite en présence de M. Ahmed Bidani, ministre de la Pêche et des Productions halieutiques. Ainsi, les prix ont été attribués à Pêche marin arc, il s’agit d’un chalutier de conception avancée pour une exploitation optimale en haute mer, mettant l'accent sur l'efficacité, la sécurité et la durabilité dans le respect des normes environnementales. Le second prix a été discerné à Aqua plus, projet d’une aquaculture durable et respectueuse de l'environnement, intégrant l'IoT et le concept d'économie circulaire pour une production alimentaire biologique sans déchets tout au long de l'année. Naval marine association a obtenu le 3e prix, le projet consiste en un engin de dépollution marin radiocommandé, conçu pour nettoyer les ports de la pollution plastique, offrant une solution efficace et pratique pour préserver les eaux maritimes.
Le 4e à Biotech marine Biological farm alkiram, une start-up biotechnologique spécialisée dans la culture de microalgues pour diverses industries, offrant des solutions innovantes pour la nourriture, les compléments alimentaires et les produits cosmétiques. Le dernier prix a été décroché par Déchets hydrogenamic proposant des solutions écologiques pour l'industrie maritime, avec un carburant à base d'hydrogène et des pratiques durables pour réduire la pollution et préserver les écosystèmes marins.
Amel Bentolba

Placeholder

Multimédia

Plus

Placeholder