Rubrique
Régions

ANNABA Un jeune industriel à la tête de la CCI Seybouse

Publié par A. Bouacha
le 11.07.2018 , 11h00
220 lectures

Le nouveau bureau exécutif de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Seybouse de Annaba, ayant à sa tête le jeune industriel Riad Mansouri, a été installé, hier, lors d’une cérémonie présidée au siège de cette institution économique par le wali de Annaba, Mohamed Salamani.
La liste conduite par le nouveau président de la CCI Seybouse a remporté haut la main les élections de renouvellement tenues fin mai écoulé et qui se sont déroulées dans un climat démocratique reconnu même par les listes adverses qui ont joué le jeu.
Prenant la parole à l’issue de son installation, Riad Mansouri, un jeune industriel versé dans l’emballage métallique, s’est dit honoré de la confiance placée en sa personne par ses pairs de la CCI, les assurant qu’il œuvrera dans le cadre des textes de l’institution afin d’assurer une relance de l’activité économique et de l’investissement dans une wilaya à fortes potentialités dans plusieurs secteurs. Dans cette optique, le nouveau président de la CCI Seybouse a évoqué les objectifs qu’il s’est tracés pour cette relance indiquant que la région de Annaba a les moyens de les atteindre. Il suffit, dira-t-il, de renforcer les relations avec les autorités par le biais d’une communication permanente ; de sensibiliser, orienter et accompagner les investisseurs, d’être à l’écoute des propositions des adhérents de la Chambre et de les prendre en charge et les défendre avec qui de droit.
Dans son intervention, le wali de Annaba a estimé que la nouvelle équipe dirigeante de la CCI Seybouse est homogène, constituée d’éléments jeunes et énergiques représentant toutes les catégories socioéconomiques dont les grandes entreprises de la wilaya. Il citera, entre autres, l’entreprise portuaire, Sider, Fertial, Ferrovial.
«Les portes de la wilaya vous seront toujours ouvertes pour vous aider dans votre mission consistant à redorer le blason de cette institution économique pour le bien de la population de notre wilaya. Tout investisseur ayant un projet viable aura, sans réserve, toute notre aide et soutien pour réaliser son projet.»
Issu d’une famille d’industriels dans différents créneaux, Riad Mansouri, âgé de 42 ans, est titulaire d’une licence en sciences économiques et sociales. Il a monté son entreprise d’emballage métallique pour, dira-t-il, stopper l’importation de ce produit qui coûtait, chaque année, plusieurs millions de dollars au Trésor public.
A. Bouacha

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

2

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui