Rubrique
Régions

Oran Un Ramadhan pas comme les autres

Publié par Fayçal Moulay
le 25.04.2019 , 11h00
540 lectures
Cette année, les prémices du Ramadhan n’ont rien d’habituel à Oran, alors qu’il ne reste que quelques jours, pour entamer ce mois sacré.
L’inflation des prix des fruits et légumes, la disponibilité des produits prisés pendant le Ramadhan, les mesures d’accompagnement pour les familles démunies, sont toujours d’actualité pour cette année, mais l’essentiel est désormais ailleurs.
Dans les marchés populaires, les mères de famille font les emplettes habituelles, emmagasinant dans les congélateurs les légumes de saison qui auront un coup de chaud dans les prix, dans quelques semaines, de même pour les viandes blanches et rouges qui sont aussi congelées en attendant le premier jour de jeûne. Les habituels achats de vaisselles, de gâteaux et de tenues pour les enfants aussi sont anticipés. Mais à côté, ce qui domine le plus, c’est la question du Hirak.
Cette grande question qui préoccupe quasiment toute la population « le Ramadhan va-t-il avoir raison du mouvement populaire, les citoyens vont-ils sortir le vendredi après-midi ?
Des manifestants rencontrés vendredi dernier affirment avec force « oui, ils veulent nous amener douga douga au Ramadhan, en se disant qu’on ne tiendra pas. Et bien, on sortira Ramadhan ou pas ». Une profession presque de foi, et qui va être mise à rude épreuve même si la majorité des citoyens affirment que le mouvement de contestation ne cessera que jusqu’au départ du régime.
En attendant, ce sont les autorités qui se préparent comme si de rien n’était, en annonçant que 46 000 familles démunies bénéficieront d'une aide financière de 6 000 dinars, qui remplacera le couffin.
L'année passée, près de 130 000 colis alimentaires avaient été distribués aux familles nécessiteuses de la wilaya.
C’est presque une incertitude stressante inhabituelle qui attend les Oranais cette année.
Fayçal M.
 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 18-09-2019

2 EX-PREMIERS MINISTRE, 14 ANCIENS MINISTRES, DES WALIS, 3 P-DG DE BANQUE ET 12 HOMMES D’AFFAIRES Y SÉJOURNENT
La prison d’El-Harrach s’adapte à ses nouveaux pensionnaires

L’afflux important de nouveaux détenus au pénitencier d’El-Harrach a contraint les autorités compétentes à procéder à des réaménagements et à la prise de décisions qu’impose désormais la nouvelle situation. Une situation incroyable, difficile à imaginer quelques mois auparavant et qui fait par conséquent peser une très grosse

2

Périscoop 11:00 | 17-09-2019

Le train rapide Annaba – Tébessa ne sifflera pas

Il y a quelque temps, le ministre des Transports a inauguré la ligne ferroviaire Annaba – Tébessa, avec une locomotive neuve pouvant atteindre la vitesse de 160 km/h. Il se trouve que le train