Rubrique
Régions

Inspection du travail de la wilaya d’El Tarf Un siège flambant neuf fermé depuis 5 ans

Publié par Daoud Allam
le 16.09.2019 , 11h00
372 lectures

Le comble de la bêtise humaine et de l’indifférence sont poussés à leurs derniers retranchements dans la wilaya d’El Tarf.
Et pour cause, la délégation du ministère de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale qui a effectué, mercredi dernier, une visite d’inspection dans la wilaya fut abasourdie d’apprendre que le siège flambant neuf de l’inspection de wilaya a été achevé depuis 2014 et se trouve actuellement fermé faute d’alimentation en électricité.
Le siège en question est dépourvu d’un simple transformateur, alors que les fonctionnaires de cette entité administrative indispensable dans le monde du travail et des litiges, sont parqués dans des locaux exigus, à savoir un appartement F3. «C’est une situation pour le moins, révoltante et ubuesque. On perd des milliards pour un siège qui reste inoccupé et on n’arrive même pas à régler le problème d’un transformateur. Sonelgaz est pointée du doigt», a-t-on appris de sources concordantes.
Pire, nos sources ont ajouté que «c’est grâce à un cadre intègre de l’inspection du travail que ce pot aux roses a été découvert et les membres de ce panel mis au courant. On n’a voulu montrer que le bon côté de cette visite en inspectant les sièges des trois caisses, à savoir Casnos, Cnas et CNR».
Reste que les responsables locaux doivent passer au crible la gestion de plusieurs directions qui ne se soucient guère des deniers publics en livrant aux quatre vents des structures étatiques indispensables pour l’amélioration du service public envers le citoyen lambda. La gabegie n’a plus de limite, apparemment.
Daoud Allam

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires