Rubrique
Régions

Lancée officiellement hier Une colonne forestière mobile opérationnelle à Bouira

Publié par Yazid Yahiaoui
le 11.07.2018 , 11h00
129 lectures
C’est hier que le coup d’envoi officiel de la colonne mobile forestière a été donné par le DG des forêts, M. Ali Mahmoudi, à partir de Bouira, en présence du wali de Bouira, du directeur de la Protection civile et des autorités militaires et civiles, au niveau du parking de la forêt récréative d’Errich où des dizaines d'engins et autres matériels appartenant à cette colonne forestière mais également ceux de la Protection civile ont été exposés.
Sur place, le nouveau DG des forêts a insisté sur l’impératif d’efficacité concernant ces cinq colonnes mobiles forestières que la Direction des forêts a installées pour la première fois au niveau de cinq régions du pays : Tlemcen, Relizane, Bouira, Béjaïa et Tarf. M. Ali Mahmoudi a rappelé, lors du lancement de cette colonne mobile à Bouira, après avoir inspecté le matériel mobilisé, à savoir huit véhicules très bien équipés pour les premières interventions d’un feu de forêt, que «celles-ci travailleront en étroite collaboration avec les colonnes mobiles de la Protection civile qui sont installées entre le 1er juin au 31 octobre de chaque année, et serviront d'appoint et de premières interventions dans la lutte contre les feux de forêt».
Rappelons que cette colonne mobile forestière est composée de huit véhicules modernes et tout-terrain, équipés d’une citerne et d’un équipement de pompe et de jet d'eau pour pouvoir intervenir dans les premiers instants de déclaration d’un foyer. D’ailleurs, concernant l’efficacité de ces interventions, M. Ali Mahmoudi a rappelé qu’«en moyenne, sur 500 incendies déclarés, près de 200 feux sont généralement maîtrisés dès les premiers moments, et cela, grâce à ces interventions rapides après leur signalement par des vigies». Ces derniers sont soit permanents, soit des saisonniers recrutés pendant la saison estivale le plus souvent parmi les étudiants.
Toujours au sujet de l'efficacité des interventions des équipes des Directions des forêts et celles de la Protection civile, le DG des forêts rappellera le feu de forêt qui s’est déclaré l’année dernière au niveau de la wilaya d’El-Tarf et qui était venu depuis la Tunisie et qui a décimé quelque 19 000 hectares de surface forestière du pays.
Le DG des forêts dira que «pour la première fois, des hélicoptères bombardiers ont été utilisés et cela a été concluant puisque le feu a été maîtrisé avant qu’il n'atteigne les wilayas de Skikda et Jijel où des pertes énormes ont été enregistrées». «Une expérience qui sera appelée à être renouvelée à chaque fois que le besoin se fera sentir, et cela, toujours en étroite collaboration avec la DG de la Protection civile», dira-t-il. Cela étant, notons que le DG des forêts insistera sur le facteur sensibilisation et implication de la population dans la lutte contre les incendies de forêt surtout pour cette année où le couvert végétal est très important avec le prolongement des pluies jusqu’au mois de juin et la formation d’une couche importante d'herbes, l’un des facteurs de déclenchement des feux de forêt.
Par ailleurs, et au sujet de l’apport économique des forêts, notamment le liège, M. Ali Mahmoudi rappellera que l’Algérie, qui occupe la 3e place mondiale après le Portugal et l’Espagne, produit en moyenne quelque 120 000 quintaux de liège mais que, à cause des incendies de forêt, certaines années comme en 2017, cette quantité a chuté jusqu’à 50 000 quintaux et que pour cette année, il est attendu une quantité de 90 000 quintaux. Des quantités partagées entre le groupe de génie rural ou le RGR et les privés et dont le chiffre d’affaires en devises représente quelque 4 millions $ pour le RGR et un peu plus de 12 millions $ pour le privé. C’est dire que le liège est l’un des produits auquel la Direction des forêts attache une grande importance avec la préservation des espaces existants d'abord, ensuite l’extension avec de nouvelles plantations.
Notons, enfin, que lors d’un point de presse improvisé sur place au niveau de cette forêt récréative d’Errich qui n’est pas encore aménagée et dont il rappellera les textes qui régissent ce genre d'espaces dont les investisseurs sont tenus de respecter les cahiers des charges, M. Ali Mahmoudi reviendra sur les défrichements anarchiques et l'implantation des oliviers par des individus qui essaient de s'accaparer ces espaces forestiers pour créer de nouvelles exploitations agricoles. Le DG des forêts dira que le domaine public forestier sera protégé avec les lois de la République et que tout espace illégalement défriché sera récupéré et reboisé par des espèces forestières qui répondent le mieux au lieu et au sol.
Y. Y.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 17-09-2018

AU SUJET DES DERNIÈRES DÉCLARATIONS SUR L’ALGÉRIE
Haftar accuse le Qatar

Le général Haftar a officiellement accusé le Qatar d’avoir voulu «allumer le feu» entre la Libye et l’Algérie en déformant de manière grave les propos tenus par ce dernier quelque temps auparavant. Le général libyen a donc visiblement décidé de passer à

2

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance