Rubrique
Régions

Réfection de 105 écoles primaires à El Tarf Une rentrée scolaire sous de bons auspices

Publié par Daoud Allam
le 30.08.2018 , 11h00
32 lectures
Les autorités locales sont, actuellement, à pied d’œuvre et engagées dans une course contre la montre pour que les 105 écoles qui ont bénéficié d’opérations de réfection et de réaménagement soient fin prêtes le jour J, à savoir la rentrée scolaire le 5 septembre.
De fait, le wali d’El Tarf, M. Belkateb Mohamed, mène, actuellement, une véritable croisade contre les entreprises qui accusent des retards touchant l’achèvement de l’ensemble des travaux.
En effet, le premier homme de la wilaya a pris son bâton de pèlerin pour visiter, en un temps très court, pratiquement tous les chantiers parsemés à travers les 24 communes que compte la wilaya. Hier, il a pu s’enquérir des travaux de réfection engagés dans plusieurs écoles primaires dans les daïras de Ben-M’hidi et Dréan. «Nos enfants doivent poursuivre leur scolarité dans des conditions propices et les meilleures. Nous avons consacré un montant colossal, dépassant les 50 milliards de centimes, pour la réfection de 105 écoles primaires et nous comptons engager d’autres opérations similaires pour les 150 autres écoles restantes. L’effort de l’Etat est appréciable et continuel au grand bénéfice de nos élèves, tous paliers confondus. C’est en somme, l’investissement le plus rentable», a-t-il martelé avec satisfaction.
Daoud Allam

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent