Rubrique
Régions

NAÂMA Vers la réalisation de la double voie de la RN 6 restante Aïn Sefra-Oued Lakhdar

Publié par B. Henine
le 19.11.2019 , 11h00
173 lectures

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba, a effectué une visite de travail et d'inspection de deux jours (17 et 18 novembre) dans la wilaya de Naâma. 
Le ministre qui, dans sa première étape, a visité la ligne ferroviaire Mécheria-El-Bayadh, d’une distance de 135 km, a appelé les entreprises chargées de la réalisation de ce projet, qui ont du plomb dans l'aile, d’accélérer les travaux, à l’effet d’une éventuelle mise en exploitation de cette ligne avant la fin 2020. 
A Naâma, le membre du gouvernement a répondu favorablement à la demande citoyenne et des autorités locales, au sujet d’un éventuel contournement du rail qui traverse et divise la ville de Naâma en deux : «… Un nouveau tracé en dehors du tissu urbain est à l’étude…», dira-t-il en substance. Dans le même sillage, il a annoncé que des viaducs seront implantés à hauteur des traversées du rail dans les centres urbains, notamment à Aïn-Sefra, et seront réalisés dans les normes internationales. 
Le ministre a également indiqué que le train qui circule entre Mécheria et Oran devrait, désormais, prendre son départ à partir de la ville de Aïn-Sefra, alors que prochainement il est prévu le lancement d’un train pour les étudiants qui assurera une liaison Mécheria-Naâma-Mécheria. 
Le membre du gouvernement, qui s’est rendu respectivement à Sfissifa et Tiout, où il s’est enquis de la réalisation des infrastructures routières à travers la wilaya, a indiqué que le tronçon restant de la double voie de la RN6 ,entre Aïn-Sefra et la frontière avec la wilaya de Béchar, plus précisément jusqu’à la localité de Oued-Lakhdar (110 km, est en projet et devrait être réalisé en temps opportun. M. Kouraba, qui semble être satisfait de la qualité et de l’état des routes, a, lors de son constat du dédoublement de la RN6, appelé au respect des délais impartis pour la livraison à temps de tous les projets lancés et relancés, retenus dans le cadre des programmes spéciaux. 
Le ministre des Travaux publics et des Transports a, enfin, entendu un exposé sur les propositions des besoins du secteur, ainsi que l’élimination de certains points noirs. 
Comme il n’a pas manqué d’interpeller les responsables des deux secteurs (TP et transports), à être de bons gestionnaires, faisant allusion aux choix des entreprises qualifiées, insistant de ce fait sur le suivi régulier et le contrôle technique de toutes les infrastructures routières réalisées ou en cours de réalisation, qui devraient se faire dans les normes légales.
B. Henine

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses