Rubrique
Retraite

Courrier des lecteurs

Publié par LSR
le 10.07.2018 , 11h00
1586 lectures

Retraite Casnos et affiliation
Monsieur, voici brièvement mon cas. Je suis agriculteur affilié à la Casnos. Je n'ai pas renouvelé ma carte  depuis 2010 et cessé de cotiser à la Casnos. En 2015, cette dernière décide des facilités pour les retardataires, notamment pour les agriculteurs, ce qui m'a encouragé à reprendre les cotisations. J’ai donc payé les retards en bloc, ce qui m'a fait 15 années en tout de cotisations et m'ouvre droit à la retraite. Alors, j’ai déposé  mon dossier  sans l’accompagner de la radiation de ma carte d'agriculteur. Le dossier est pris en charge par le préposé au guichet, vérifié et accepté. 
Début de l'année 2016, je reçois l'attestation de retraite et la Casnos a commencé à me verser quelque 6 700 DA durant toute l'année 2017 et les mois de janvier et février 2018, puis elle bloque ma retraite et me demande de payer 90 000 DA, montant des cotisations des années 2017 et 2018 ! 
Que dois-je faire ? Merci.
Idir Benmessaoud

Réponse :
Si, pendant ces deux années, vous avez continué à exercer votre activité d’agriculteur, vous êtes tenu de continuer à verser des cotisations à la Casnos, d’autant plus que vous reconnaissez vous-même que vous n’avez pas été radié du secteur de l’agriculture.

Retraite et reprise d’activité
Bonjour et tous nos remerciements au journal, spécialement à l'équipe espace «Retraite» pour les éclaircissements et les précieux renseignements que vous apportez aux retraites. Pour mon cas, je suis parti à la retraite en octobre 2011 après 32 ans de service dans le secteur public puis j'ai repris le travail chez le privé depuis février à ce jour. Dernièrement j'ai constaté  que mon employeur a continué à verser des cotisations à la CNR : aussi,  je  voudrais savoir si j'ai droit à une revalorisation de ma pension et quelles sont les démarches à entreprendre ? Merci pour votre aide.
Samy Abbad, Béjaïa

Réponse :
La loi de 1983 relative aux assurances sociales est claire à se sujet : toute activité salariée est obligatoirement soumise à versement de cotisations sociales, même si cette activité survient après un départ à la retraite. La reprise d’une activité salariée pour un retraité algérien n’est pas interdite par la loi, alors que dans d’autres pays, elle est sévèrement encadrée.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 24-09-2018

Tliba, persona non grata au FLN

Le célèbre député de Annaba, Baha-Eddine Tliba, est décidément persona non grata au FLN. Lors de la réunion des mouhafedhs tenue samedi dernier au Mouflon d’Or à Alger, le SG du FLN apercevant Tliba dans les alentours lui envoya un

2

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui