Retraite / Retraite

Rapport de la Banque mondiale sur l’Algérie

La nécessaire «amélioration des filets de sécurité sociale»

Dans un rapport publié en 2017, la Banque mondiale passe en revue la situation économique en Algérie, tout en n’éludant pas la situation sociale particulièrement difficile.
 Elle considère que «dans ce contexte, le mécontentement social pourrait gagner de l’ampleur. La politique d’assainissement des finances publiques en cours, caractérisée par des réductions des dépenses publiques et des hausses des prélèvements obligatoires, mais aussi par un chômage élevé des jeunes, suscite un risque important de mécontentement social.» 
Elle souligne cependant, «alors qu’émerge une volonté politique et un consensus national pour rationaliser les subventions inéquitables et généreuses, cette réforme du système des subventions en Algérie exige l’amélioration des filets de sécurité sociale, notamment avec la mise en place d’un système de transferts sociaux bien ciblé et d’une stratégie de communication de grande ampleur.      
Certaines mesures d’accompagnement sont actuellement en cours de conception et devraient être mises en œuvre à moyen terme».
 Pour la Banque mondiale, «la volonté politique et le consensus national pour rationaliser les subventions inefficaces et généreuses se dessinent lentement, mais une telle réforme exige de meilleurs filets de protection sociale, un système de transferts monétaires qui desservent ceux qui sont dans le besoin et une stratégie de communication de grande envergure. Certaines mesures d’accompagnement seraient actuellement en cours de conception et devraient être mises en œuvre à moyen terme». Fin de citation.
LSR