Rubrique
Société

Oran Arrestation d’une bande spécialisée dans le vol de voitures

Publié par Amel Bentolba
le 06.10.2019 , 11h00
288 lectures

Les services de police de la Sûreté urbaine 22 de la wilaya d’Oran, sont parvenus à arrêter une bande de malfaiteurs spécialisés dans le vol de voitures et le trafic de la pièce détachée récupérée des véhicules.
C’est suite à une plainte déposée par une victime qui s’est fait voler son véhicule de type Renault express, garé au quartier Es Sabah, que l’enquête a été déclenchée. Ainsi, les services de police ont procédé à l’arrestation de six personnes âgées entre 35 et 56 ans.
En se basant sur une information autour des circonstances du vol, il s’avère qu’il se faisait à l’aide d’un camion de dépannage. Suivant cette piste et les indications sur la méthode du vol, les policiers ont arrêté un homme qui conduisait un camion de dépannage et qui a reconnu les faits. Ce qui a permis l’arrestation de ses 5 complices et la récupération du véhicule à l’intérieur d’un garage. 
La Renault express a toutefois subi des modifications, notamment sur la  plaque d’immatriculation. Sur place les enquêteurs ont saisi la plaque d’origine du véhicule, des machines de découpage de métal, 20 cartes grises et 14 plaques métalliques. 
L’enquête a également permis de perquisitionner un autre garage se trouvant au rez-de-chaussée d’une villa de 2 étages. A l’intérieur, on y découvrit plusieurs pièces détachées venant de leur trafic. 
Les mis en cause seront déférés devant la justice.
Amel Bentolba

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires