Rubrique
Société

TIPASA Intense activité des pompiers lors de cette saison estivale

Publié par Houari Larbi
le 15.08.2019 , 11h00
103 lectures
La cellule de communication de la Protection civile de la wilaya de Tipasa vient de rendre public un communiqué, où il a été révélé que sur les 43 plages de la wilaya de Tipasa autorisées à la baignade au cours de la période estivale, il a été enregistré la venue de 621 316 estivants pour la période du mois d’août 2019.
Les éléments de la Protection civile sont intervenus 998 fois, où pour la période précitée, le communiqué des pompiers évoque les statistiques des accidents de la circulation où il est fait état de 89 interventions, et où il est recensé 56 blessés et 1décès.
Quant aux feux de forêt et les incendies agricoles, il a été fait état de plusieurs cas d’interventions.
Concernant les feux de forêt, il est noté plusieurs foyers d’incendie, dont 3.7 ha de pins d’Alep, 3 foyers d’incendie de maquis, 3 hectares et l’incendie de 40 arbustes citronniers.
Ainsi, en matière de préparatifs de la saison estivale à Tipasa, et selon le bilan présenté par la Protection civile de Tipasa, qui s’est attachée à recenser les importants moyens humains et matériels qui ont été nécessaires à la mise en place du traditionnel dispositif allant le long du périmètre côtier de la wilaya de Tipasa.
Il est à noter que l’ouverture de la concession des plages lancée prématurément dès l’ouverture de la saison estivale, avait attiré de potentiels investisseurs de circonstance, sans réaction ,ni réponse officielle aux avis d’adjudication, à l’exemple de Bordj el Ghoula à Cherchell qui, rappelons-le pour l’histoire contrairement aux mairies coloniales et post-coloniales qui s’attachaient à parer luxueusement les plages cherchelloises ainsi que leurs accès dotés de l’éclairage et de la sécurité requises. Aujourd’hui, ce sont les parkings clandestins qui trônent et sont prioritaires , et qui foisonnent , avec souvent , un accueil violent et des taxes sonnantes et trébuchantes à l’aide de menaçants gourdins.
Les estivants, quant à eux, déplorent l’absence de douches et de toilettes au niveau des plages. Force est de constater aujourd’hui au niveau de ces communes côtières qu’aucune esthétique, ni propreté ne décorent les belles plages de «Mer et Soleil», de Bou Ismaïl, de Messelmoun, de Gouraya et de Damous où les exutoires dédiés aux rejets d’eaux usées sont un florilège permanent où les maladies à transmission hydrique prévalent en cette période caniculaire.
Restent les imposants édifices touristiques d’Etat à l’image de « La Corne d’Or », de « Matares » et du « CET » de Tipasa, qui faisaient la fierté de l’EGT Tipasa, qui ont pourtant bénéficié d’une consistante assistance financière de l’Etat ,pour rendre ces complexes touristiques accueillants, performants et d’envergure internationale. Ces infractructures se distinguent aujourd’hui par des obligations de se restaurer à prix fort sur le site avec interdiction de ramener des sandwitchs .
En cette période estivale, la circulation routière au sein du chef-lieu de wilaya de Tipasa et dans les autres villes touristiques de Cherchell de Gouraya, de Bou Ismaïl, de Douaouda et de Damous est mise à l’index et est devenue aujourd’hui inadéquate selon l’avis de plusieurs citoyens.
En effet, selon plusieurs citoyens, outre que les automobilistes et habitants de ces villes se plaignent des bouchons quasi quotidiens et de l’absence de parkings officiels étagés ou sécurisés, il y a la nécessaire reconfiguration des accès dans plusieurs grandes villes de la wilaya de Tipasa , à l’instar de Cherchell et de Tipasa, le chef-lieu de wilaya qui interpellent et s’imposent comme une nécessité quasi absolue.
Aussi, selon ces résidents, les plans de circulation de la ville de Cherchell en particulier et dans une moindre mesure ceux de la ville de Tipasa, et des villes de Hadjout, de Koléa, et de Bou Ismaïl s’avèrent dépassés et inadéquats. D’après ces préoccupations citoyennes, les embouteillages interminables qui se forment chaque jour avec la proximité de la saison estivale à l’instar des années précédentes , notamment à la lumière de l’entrée de milliers de véhicules vers le cœur de ces villes, voilà que ces situations interpellent absolument.
Pour mettre fin à ces situations pénalisantes, et prévoir une fluidité de la circulation au niveau des villes de Tipasa, de Hadjout, de Tipasa et de Cherchell, la Direction des transports et celle des travaux publics ont pour l’exemple procédé à l’ouverture du contournement de la ville de Cherchell et auraient procédé à la réalisation de schémas directeurs concernant de nouveaux plans de circulation au profit des agglomérations des villes précitées .
Les citoyens sont formels au sujet des parkings « il y a une absence de parking de stationnement ».
Certains observateurs rappellent que « la wilaya de Tipasa avait prévu lors d’un Conseil de wilaya, le lancement de la réalisation de plusieurs parkings à étages au niveau des villes de Hadjout, de Cherchell, de Koléa et de Tipasa, en vue de faire face à ce déficit en matière d’espaces de stationnement de véhicules et il a été demandé aux responsables et élus locaux de ces villes de faire des efforts pour permettre la réalisation de ces parkings à étages, une fois les études achevées».
Houari Larbi

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 23-01-2020

Affaire du fils de Tebboune
La Cour suprême déboute le ministère public

La bataille judiciaire enclenchée il y a des mois pour requalifier les faits pour lesquels sont poursuivis le fils Tebboune, le fils de l’ex-wali de Relizane et d’autres prévenus a connu son épilogue hier mercredi. La Cour suprême a

2

Femme Magazine 11:00 | 23-01-2020

info
Les aliments anticholestérol

Cette huile est incroyable. Riche en antioxydants et en acides gras monoinsaturés, bons pour le cœur permettant de diminuer le «mauvais» cholestérol LDL tout en augmentant le «bon» cholestérol HDL.