Rubrique
Société

La longue traversée vers Djerba !

Publié par Abdelmadjid M’haïmoud
le 19.09.2019 , 11h00
17394 lectures

Le bus qui transportait une partie des vacanciers à destination de Djerba en Tunisie, un séjour organisé par une agence de voyages d'Alger, démarre vers
15 h à partir de la capitale. C'était mercredi 11 septembre, le deuxième groupe a été embarqué à partir de Aïn Smara à Constantine (aire de repos Cirta) à 21 h, composé de près de 25 vacanciers issus de l'Est algérien dont 17 appartenant à une association locale de la wilaya de Mila, l'association «Taouassoul pour le tourisme et le développement».
Les deux bus de l'agence de voyages se sont donné rendez-vous à la périphérie  d'El Khroub pour une escale culinaire qui a permis  aux passagers de prendre leur dîner et, par l’occasion, de se dégourdir les jambes. Après cette brève escale, destination Bouchebka, poste frontalier entre l'Algérie et la Tunisie qu'on a atteint vers 3 h du matin pour ne le quitter que vers 8 h, après 5 bonnes heures d'attente faite d'impatience et de nervosité, bureaucratie oblige ! 
Et le calvaire continue sur le territoire tunisien puisque 8 autres heures ont été nécessaires pour traverser la Tunisie d'ouest en est pour atteindre, enfin, Djerba, vers 16 h dans un trajet interminable et un effort surhumain du chauffeur du bus qui est resté derrière son volant, calme, lucide et extrêmement concentré 24 h durant ! L'accès vers l'île des rêves se fait par le passage Romain (une deuxième traversée), une route artificielle de 6 ou 7 km qui relie les deux bouts de terre. Les passagers du bus n'ont eu que la force de se faire enregistrer à la réception de l'hôtel Isis Thalasso, un quatre étoiles, amplement mérité en fait, pour prendre possession de leurs chambres et attendre l'ouverture du restaurant pour le dîner pour, juste après, aller se jeter dans les bras de Morphée, enfin, répétaient-ils à l'unisson !  
L'hôtel était plein pour une telle période de l'année (mi-septembre). Les occupants venaient pour la plupart d'Europe de l'Est et de la Libye voisine. Le lendemain, les vacanciers de ladite agence ne se sont pas fait prier pour s'intégrer dans l'ambiance et l'atmosphère de vacances qui s'y trouve ! Après une paisible journée de vendredi, place à une troisième traversée, le samedi, avec une visite à l'île des Flamands roses. Le voyage par bateau à l'ancienne, 5 en tout (genre bateau pirate), a duré près d'une heure, avec une animation bon enfant, musique, danse,  jeux, afin de bien occuper les passagers de tous âges et de plusieurs nationalités. Sur l'île, les calèches attendaient les visiteurs afin de les ramener à la plage, en attendant la préparation du repas prévu à midi trente, un copieux couscous tunisien aux poissons, qui sera servi par un groupe de femmes parmi les touristes présentes de plusieurs nationalités et accompagné d'une animation très particulière faite de tambour et zorna, version tunisienne. ! 
Le retour vers l'île des rêves a été entamé vers 14h30 et a pris une heure. Tous les passagers étaient charmés de cette formidable randonnée marine. Les jours passent et ne se ressemblent pas à Djerba qui propose à ses visiteurs beaucoup d'opportunités, plus intéressantes les unes que les autres ! À Djerba, on a assisté, en ce dimanche 15 septembre, à un événement d'importance nationale pour ce pays frère, mais sans plus, ni situation particulière. Djerba, une attraction touristique de premier rang, avec sa centaine ou presque d'infrastructures hôtelières et autres stations balnéaires. Le retour du groupe en Algérie est prévu pour jeudi 19 septembre. En attendant, jeunes et moins jeunes, couples ou familles se donnent à fond entre plages,  piscines, soirées et shoping, en plus d'un buffet répondant à tous les goûts et à toutes les gourmandises ! 
Abdelmadjid M'haimoud

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-10-2019

Aéroport d’Alger, sécurité routière, marchés de gré à gré
Les décisions d’urgence de Bedoui

Un contrat à résilier, deux projets de décrets exécutifs à examiner et à débattre, et six projets de marchés de gré à gré simple à valider. Ce sont autant de dossiers traités mercredi dernier, lors de la réunion du gouvernement, tenue

2

Périscoop 11:00 | 13-10-2019

Détenus «pudiques»

Certains «hôtes de marque» de la prison d’El-Harrach auraient demandé à leurs parents de ne plus venir les voir, rapportent des avocats. Ces anciens hauts dignitaires