Rubrique
Société

Le consommateur laissé sur sa faim

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 13.02.2020 , 11h00
343 lectures

Les soldes d’hiver de l’année 2020 qui ont débuté à Alger le 18 janvier dernier n’ont pas suscité l’enthousiasme escompté chez la clientèle avide des bonnes affaires annuelles. Ni l’offre ni les prix n’ont été au rendez-vous qui se poursuit officiellement jusqu’au 28 février. 
La période des rabais a été pourtant annoncée en grande pompe cette année et devait combler la curiosité des ménages les plus exigeants à l’instar des années précédentes. Il n’en fut rien. 
Certes, les grandes surfaces étaient bondées de monde, notamment les week-ends, propices aux sorties familiales. Les plus connues à l’instar de Carrefour ou encore le Centre commercial de Bab Ezzouar continuent toujours à accueillir les habitués des bonnes affaires en nombre mais l’enthousiasme n’est pas au rendez-vous.
Une sexagénaire, visiblement déçue, reconnaît qu’elle a renoncé carrément à l’idée des emplettes. Elle reconnaît également qu’elle a rompu avec les sorties algéroises entamées depuis le début de cette manifestation commerciale annuellement au programme. La curiosité de faire des emplettes n’aura duré que quelques secondes puisque la majorité des ménages ont perdu espoir de tomber sur de bonnes affaires. L’on n’hésite pas à l’occasion de rappeler que, par le passé, les soldes accrochaient grand monde. 
Il faut savoir que traditionnellement, la période des soldes et de vente à des prix réduits permet aux commerçants d’écouler leurs marchandises et en même temps elle est propice à l’acquisition de produits à des prix attractifs et à des coûts réduits. Et que la formule des soldes est connue pour venir répondre aux attentes de tous les consommateurs dont les petites bourses et les plus exigeants sont bien servis. 
Avec le moins de magasins décorés d’affiches alléchantes à l’occasion des soldes de l’hiver 2020, comparativement aux périodes des années précédentes, l’on n’hésite pas à admettre que la culture des soldes n’est plus le cas chez nous. De ce fait, les soldes d’été ne seront pas attendues par les habitués. Et avec, c’est toute une culture sociale qui tend à disparaître.
A. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 06:00 | 05-04-2020

Belhimer refuse Club-des-Pins

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement est le seul ministre de l’exécutif de Djerad à ne pas s’installer à la Résidence d’Etat à Club-des-Pins. Selon ses proches, Belhimer a préféré continuer

2

Actualités 06:00 | 05-04-2020

LE PROFESSEUR SANHADJI (*) PARLE DE COVID-19 AU SOIR D’ALGÉRIE
Confinement total ou laisser faire l’immunité ?

A ce jour (4 avril 2020 à 7h12 min), parmi les personnes testées, plus d’un million (1 118 921 exactement dans 181 pays) de personnes se sont révélées positives au Covid-19 induit par le virus SRAS-CoV-2 et ayant causé 58 937 morts. Et la courbe des nouvelles infections est toujours ascendante et accélérée. Environ, un quart