Société / Société

Démantèlement d’un réseau de passeurs de harragas marocain à Oran

Les annonces de harga se faisaient via les réseaux sociaux

La police judiciaire relevant de la Sûreté de wilaya, commune d’Aïn-Turc, est parvenue, jeudi à l’aube, à démanteler un réseau international de passeurs de harragas vers les côtes espagnoles.
L’arrestation de ces passeurs, dont quatre Algériens, a été possible suite à une enquête qui a été menée sur les réseaux sociaux puisque les mis en cause avaient créé une page spéciale pour attirer de potentiels «clients pour la harga».
Sur cette page, ils donnaient les détails du matériel qui servait à la traversée mais aussi les montants exigés en contrepartie. Les investigations ont pu déterminer le point de départ de l’une des traversées illégales qui devait avoir lieu jeudi dernier et ainsi saisir un bateau d’une longueur de 5,40 mètres d’une capacité de 50 chevaux.
Les quatre individus arrêtés ont ainsi révélé l’endroit où se cachait un groupe de candidats à l’émigration clandestine composé de 7 Marocains.
Les membres de cette bande percevaient entre 45 et 50 millions de centimes par personne.
Les personnes arrêtées seront jugées devant le tribunal d’Aïn-Turc.
Amel Bentolba