Rubrique
Société

À LA RECHERCHE DE TRÉSORS À AÏN-SEFRA Profanation des tombes des saints à Tiout

Publié par B. Henine
le 13.10.2019 , 11h00
613 lectures

La brigade de la Gendarmerie nationale de Tiout (Aïn-Séfra) a ouvert une enquête sur la profanation des tombes et autres sites supposés contenir des trésors.
Ce phénomène n’est pas nouveau dans cette commune qui, depuis la nuit des temps, reçoit des visiteurs, des extrémistes religieux qui venaient même du pays voisin (Ahl-Souss), des spécialistes connus pour leurs pratiques dans le domaine du charlatanisme et de la sorcellerie.
Ce week-end, donc (dans la nuit de jeudi à vendredi), la tombe de la sainte «Lalla Sfia» à Tiout qui se trouve à l’intérieur du mausolée, a été profanée par des inconnus qui l’ont saccagée ; mais également, dans la même nuit, une autre bâtisse désertée datant de l’ère coloniale a subi le même sort. Des profanateurs ont détruit le sous-sol de cette ancienne habitation et ont pris la poudre d’escampette, une fois leur forfait accompli. «C’est un acte de vandalisme, sans doute, lié au charlatanisme et à la sorcellerie, puisque depuis bien longtemps, nos ancêtres nous racontaient que beaucoup de gens sont passés par cette zone à la recherche du trésor.
Généralement des coins spécifiques, possédés par des créatures surnaturelles (jnoun), mais aujourd’hui, nous constatons que ce sont les tombes des saints (awliya-salihine) qui sont la cible de ces profanateurs», raconte un habitant de Tiout.
Qui est la sainte Lalla Sfia ?
C’est une sainte généreuse et bienfaitrice, dotée de plusieurs dons divins. Née en 1510, selon certains contes, sa mère est de la région de Tiout.
Mariée à Sidi-Abderrahmane qui mourut très jeune en 1539 alors que Lalla-Sfia avait 30 ans. Elle éleva ses enfants orphelins : Sidi-Yahia mort en 1607 (Ouled-Nhar Sebdou), Sidi-Ahmed (Aïn-Beni Matmar Maroc), et Sidi-Moussa (enterré à Tiout). De très grande générosité, elle rendit beaucoup de services et de biens, ce qui démontre qu’elle était très croyante et très proche de Dieu.
En conclusion, la sainte Lalla Sfia est réputée à Ahlaf-Tiout. Morte en 1585, elle a été enterrée la première fois près de Sfissifa, puis son corps fut transféré à Tiout, puis retransféré à Sfissifa, après une longue bataille menée par les habitants de Tiout contre ceux de Sfissifa, le corps, finalement, est resté à Tiout dans le mausolée réalisé en son honneur.
B. Henine

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 16-11-2019

Comité de campagne d’Abdelmadjid Tebboune
Abdallah Baali démissionnaire ?

L’information s’est répandue telle une traînée de poudre dès jeudi : Abdallah Baali, le directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune, aurait décidé de claquer la porte suite à des divergences avec le

2

Actualités 11:00 | 17-11-2019

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION
Une cinquantaine de walis et de maires ciblés

Les walis et les présidents d'APC constituent finalement l'un des corps les plus ciblés par la