Rubrique
Société

Pillage de sable des plages à Jijel Un fléau qui prend de l'ampleur

Publié par Bouhali Mohammed-Cherif
le 08.02.2020 , 11h00
242 lectures

En dépit des efforts déployés par la Gendarmerie nationale dans sa lutte contre le pillage du sable des plages dans la wilaya de Jijel, force est de constater que ce fléau prend de plus en plus de l’ampleur, notamment sur la côte est de la wilaya.
Une simple virée aux différentes plages de la côte jijelienne, qui s’étend sur une distance de 120 kilomètres, nous renseigne sur l’ampleur de ce phénomène qui constitue un sérieux danger pour nos plages. 
En empruntant la route reliant Taher à Jijel au niveau de la localité de Tassoust, nous avons été désagréablement surpris par le décor : des camions dépourvus de feux roulant dans le sens inverse à une grande vitesse transportent des tonnes de sable. 
Ces rotations se poursuivent jusqu’à une heure tardive de la nuit, nous confie un riverain. Il convient de souligner que la reprise des différents programmes de logements, la levée de gel qui a touché de nombreux projets relevant des secteurs de l’éducation et de la santé, ont accentué ce trafic mafieux. 
Le chef du groupement de la Gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Tarek Yaâloui a affirmé, lors d’un point de presse tenu au siège du Groupement, que ses services ont saisi l’an dernier 24 camions , trois véhicules, un engin, une remorque de tracteur, douze motos et deux ânes transportant 2 467 mètres cubes de sable. Des bénéfices en monnaie de plus de six milliards de centimes. Le même responsable a ajouté que ses services ont traité, durant la même période, 34 affaires relatives au pillage de sable, contre 25 affaires en 2018 soulignant que sept personnes ont été placées en détention provisoire dont cinq ont bénéficié de la liberté provisoire. 
Notre interlocuteur a révélé que «la lutte contre ce fléau est assez complexe car il y a plusieurs intervenants inconnus et un réseau d’informateurs qui surveillent le mouvement de la Gendarmerie nationale tout au long de la nuit » .
Le lieutenant-colonel n’a pas manqué de souligner que la solution passe aussi par une décision administrative comme par exemple l’ouverture d’une sablière au niveau de la wilaya pour répondre aux besoins locaux en matière de sable, pour la réalisation des projets de construction.
Bouhali Mohammed-Cherif

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 06:00 | 05-04-2020

Belhimer refuse Club-des-Pins

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement est le seul ministre de l’exécutif de Djerad à ne pas s’installer à la Résidence d’Etat à Club-des-Pins. Selon ses proches, Belhimer a préféré continuer

2

Actualités 06:00 | 05-04-2020

LE PROFESSEUR SANHADJI (*) PARLE DE COVID-19 AU SOIR D’ALGÉRIE
Confinement total ou laisser faire l’immunité ?

A ce jour (4 avril 2020 à 7h12 min), parmi les personnes testées, plus d’un million (1 118 921 exactement dans 181 pays) de personnes se sont révélées positives au Covid-19 induit par le virus SRAS-CoV-2 et ayant causé 58 937 morts. Et la courbe des nouvelles infections est toujours ascendante et accélérée. Environ, un quart