Rubrique
Société

MOSTAGANEM Une mère écrouée pour maltraitance extrême de ses 4 enfants

Publié par Abder Bensadok
le 30.11.2019 , 11h00
1097 lectures

Quatre enfants de 2 à 8 ans auraient été délaissés et abandonnés par leur propre mère, dans un réduit de chambre, avant que le service de la police judiciaire chargée de l’enfance leur prête assistance.
 Le comportement indigne de cette mère reflète l’absence et l’insuffisance de soins à l’égard de ses enfants dont elle a la charge, et qui ne s’est pas occupée du tout de sa progéniture. Au contraire, elle les a délaissés depuis au moins 2 ans, après le décès de son époux.
C’est le voisinage et des témoignages anonymes qui ont dénoncé cette femme morbide. A leur arrivée, avec un mandat de perquisition délivré par le procureur de la République, les éléments de la Protection civile et les policiers ont trouvé la chambre plongée  dans une odeur pestilentielle et les enfants enfermés dans un piteux état. Ils n’avaient pas ce qu’il fallait pour se nourrir et se vêtir convenablement.
Selon les premiers éléments de l’enquête, la mère s’absentait la nuit pour se prostituer et chargeait son enfant aîné de 8 ans de surveiller la fratrie. Pire encore, cette mère de 26 ans infligeait à son enfant de 8 ans des sévices d’une violence inouïe ! Elle le forçait de bien garder les enfants et pour la moindre faute, elle le brûlait avec une fourchette ou un couteau mis au feu et posé sur plusieurs parties de son corps. Elle l’a même menacé des pires représailles s’il se confiait à quiconque.
Cette femme avait même pris la décision d’arrêter la scolarité de son fils aîné, pour s’occuper de son frère et de ses 2 sœurs.
Les policiers et les agents de la Protection civile ont trouvé dans cette chambre, où vivaient cette famille, des excréments et de l’urine enfermés dans des sacs en plastique et de la nourriture moisie. Tout ceci pour dire que les enfants vivaient dans une hygiène quasi inexistante.
Pour l’instant, cette mère n’a pas expliqué la raison qui l’a poussé à infliger de telles tortures à ses propres enfants. Elle a été mise sous mandat de dépôt pour sévices et mise en danger d’enfants.
A. Bensadok

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.