Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

À ceux qui crament les espoirs !

Publié par Malika Boussouf
le 29.03.2020 , 06h00
2078 lectures

Quand des pays autrement mieux armés pour faire face à la progression du coronavirus déclarent que la situation n’est pas près de s’améliorer, on en conclut qu’il y a de quoi craindre que les choses s’aggravent chez nous. Je ne sais pas pourquoi  lorsque l’on nous affirme maîtriser la situation et avoir de quoi parer au pire je suis, personnellement, tentée de me méfier. 
Plus de modestie correspondrait mieux, à mon sens, à la réalité du terrain, ne ferait de mal à personne et devrait, surtout, mieux aider à affronter ce danger qui défie insolemment les théories savantes. Dire la vérité, ne faire aucune déclaration qui contredise la réalité du terrain et expliquer plus clairement la stratégie adoptée par les pouvoirs publics qui permette de surmonter la catastrophe qui pointe à l’horizon, au moins en partie.  Pas question de se lancer dans les grandes théories savantes d’experts qui sèment le doute. Il faut se dispenser de le faire lorsque l’on n’a aucune compétence en la matière. Je n’ai pas la moindre prétention de comprendre prématurément ce qui se tramerait, comme l’affirment certaines sources, dans le dos de la planète entière, et là, je choisis, aussi, de parler au conditionnel, sur les paillasses des grands instituts de recherche. Des labos, à la puissance indiscutable, auxquels, de toute façon, les nôtres n’ont pas accès. À l’exception des brillantes pointures qui ont traversé la Méditerranée pour aller offrir leurs services ailleurs. Des compétences qui se sont exilées pour n’avoir pas pu faire admettre leur savoir-faire à une hiérarchie pendue aux lèvres de charlatans qui ont investi le terrain et les plateaux de télés poubelles, acquises à une médiocrité ambiante avec laquelle elles évoluent en symbiose et où elles contribuent allègrement au nivellement par le bas. 
Mais pourquoi ne pas, plutôt, s’intéresser à cette autre vulnérabilité qu’aggravent les comportements inqualifiables d’un personnel de santé qui s’est trompé de vocation, lorsqu’il a pensé que c’était en milieu hospitalier qu’il pourrait faire affaire ? On a envie de penser à une blague de mauvais goût, même quand celui-ci est pris la main dans le sac !  
M. B.  

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 28-05-2020

Polémique sur le traitement à la chloroquine
La réponse par les chiffres de l’Algérie

Face à la polémique qui enfle au sujet de l’usage de la chloroquine dans le traitement des patients atteints de Covid-19, l’Algérie ne

2

Périscoop 06:00 | 28-05-2020

Grave accident de la circulation pour le cortège de Karim Younès

Plus de peur que de mal pour le médiateur de la République, dont le chauffeur a, miraculeusement, réussi à éviter une collision avec un autre véhicule dans la matinée d’hier au niveau des Grands-Vents, sur la rocade