Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

À quand le grand pardon ?

Publié par Malika Boussouf
le 04.04.2020 , 06h00
2468 lectures

Les intérêts pourraient bien se disputer la une si l’on s’entêtait à naviguer dans des directions opposées. Pendant que les regards sont tournés vers ces labos de recherche qui, de jour comme de nuit, à travers le monde, travaillent à la solution, chez nous, d’anciens hauts responsables, dont on répugnerait à prononcer le nom, émettent le vœu d’aller se confiner chez eux, bien au chaud et bien à l’abri, dans le détestable confort qu’ils se sont construit avant de devoir en rendre compte. 
Les temps ne sont  pas aux plaisanteries de mauvais goût ! Et pourtant, il y aurait de quoi grincer des dents ! Tandis que les uns mènent, au péril de leur vie, les batailles pour lesquelles ils ont prêté serment, certains profils, connus pour ne jamais perdre leur souffle, passent à l’offensive et rappellent, de façon indécente, qu’ils ne renoncent pas à louvoyer. 
Ils ont tous peur pour leur vie et tous pensent à sauver leur peau ! Aucun d’entre ces scélérats ne se serait jamais douté qu’il pourrait, un jour, être exposé à pareil danger ! Evidemment qu’ils ne pouvaient pas se l’imaginer. Les prises en charge censées sauver des vies et permettre de transférer qui de droit  dans des hôpitaux qualifiés en la matière étaient détournées à leur profit. Elles servaient à soigner leurs ongles incarnés et les bobos insignifiants de la famille. 
Ils ont tous envie de sortir ! Ould Abbès, Sellal ! Voyez-vous ça ! Pourquoi, tant qu’à faire, ne pas leur déléguer une équipe médicale à domicile ? On pourrait, sinon, les évacuer vers l’un de ces hôpitaux de renom habitués à les remettre d’aplomb et à les renvoyer aux affaires !  Ils n’ont pas froid aux yeux, quand même ! Et, surtout, surtout, ils ne doutent  de rien. 
Le coronavirus a bon dos, mais qu’est-ce qui fait que d’aussi célèbres membres de la bande à Boutef, partisans insatiables de la grande bouffe, continuent à ne douter de rien ?  À ce rythme-là, pourquoi ne pas, carrément, appeler à leur libération définitive, histoire qu’au regard du danger qui la guette la nation pardonne à ceux qui l’ont ruinée ? On connaît ça, le grand pardon ! Même quand on ne l’a pas approuvée, on nous a imposé la réconciliation. 
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par

2

Périscoop 06:00 | 01-06-2020

Accords à revoir

De source sûre, nous apprenons qu’un groupe de travail de haut niveau a été mis en place et a pour mission de «revoir» l’ensemble des accords commerciaux avec la France. Une révision, affirme notre source, qui concernera