Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

À quoi ressemble une société qui régresse ?

Publié par Malika Boussouf
le 24.07.2021 , 11h00
2547 lectures

Certaines histoires qui sont utiles à partager quand c’est possible révèlent combien les comportements sont identiques et le mal étendu que l’on soit au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest du pays. Il arrive qu’un lecteur n’apprécie pas les mots utilisés pour décrire un ras-le-bol comme ce dernier : «Tout comme vous avez raison d'évoquer la surenchère débile de l'expression tapageuse de la religion qui relève du domaine privé, il me semble qu'il n'était pas judicieux de dire ‘‘qu'on s'en fout de leurs préoccupations religieuses’’».
Il faudrait pourtant respecter le fait que tout le monde n’accepte pas qu’on lui impose une façon de vivre aussi insupportable que le sont les acteurs qui la nourrissent au pas de charge. Des histoires, j’en reçois à profusion. En voici une autre pour dire à celles et ceux qui m’écrivent de ne pas douter de l’intérêt absolu que j’ai pour leur courrier :
«À propos de votre papier relatif au taxi mosquée, j’ai eu à vivre une situation identique et ai, aussi, réagi en descendant du tacot du bigot. Hier, en rentrant de mon village kabyle vers Alger avec deux neveux et une vieille parente. Près de Bordj Menaïel, sur un tronçon d’autoroute bordé d’étals de raisins et de figues, sous un soleil d’airain, on s’est arrêtés pour en acheter. Les baraques étaient érigées en bord d’autoroute, face à des vignobles qui s’étendaient à perte de vue ! J’ai appelé deux jeunes vendeurs qui s’abritaient du soleil au milieu des vignes! Ils n’ont pas répondu de suite à mes appels. J’ai dû insister pour que l’un d’eux se décide à bouger. Quand je lui ai demandé de me servir, j’ai supposé à son regard que je venais de déraper. Pour toute réponse, il me montra son poignet, en me hurlant un ‘’C’est vendredi. On ne vend pas et on ne travaille pas pendant salat el djoumouâ’’ !   Il tenta de me sermonner en priant Dieu de me ‘’raisonner’’. Ce à quoi je lui ai répondu que j’espérais ne jamais lui ressembler, qu’ils avaient ruiné l’économie du pays avec ces règles d’un autre âge avant de repartir pour Alger, inquiet, contrarié, sans raisins ni figues, mais, avec beaucoup de questions sur la société qui régresse.» 
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 20-09-2021

Affaire Tahar Khawa
Noureddine Bedoui inculpé

Le traitement des affaires de corruption se poursuit à un rythme rapide. Les devants de la scène sont occupés par des procès très attendus et les instructions se mènent y compris de nuit ou durant le week-end au tribunal de Sidi-M’hamed. La justice algérienne est résolue à clôturer la quarantaine

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 20-09-2021

Mosquée Abdelaziz Bouteflika

L'associé espagnol de Sonatrach et de Ali Haddad exige des sommes astronomiques