Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

Ennemis intimes

Publié par Malika Boussouf
le 29.07.2021 , 11h00
3034 lectures

Il arrive, parfois, que l’aisance que montrent certains à vouloir s’entretuer vous laisse pantois. Lorsqu’il s’agit de personnes ordinaires comme vous et moi, on peut à la limite mettre ça sur le compte de ce caractère agressif qu’à l’extérieur, on nous impute à nous, Algériens. Je me souviens, à ce propos, qu’il y a quelques années, un ami tunisien, qui faisait des études de chirurgie dentaire à Alger, m’avait fait une remarque fort déplaisante. Je me souviens du ton affable qu’il avait pris pour me dire :
«Vous, les Algériens, vous êtes toujours prêts à sauter à la gorge du premier venu. Quand quelqu’un vous dit bonjour, vous répondez en lui brandissant un couteau sous le nez.» Je me souviens aussi avoir pris la mouche et protesté, vexée par pareille remarque que j’estimais gratuite, même si je reconnais que, de façon injustifiée, nous nous montrons, parfois, agressifs. Mais là n’est pas le propos. L’objet de ce billet n’était pas de disserter sur les coups de sang de l’Algérien lambda. Les ennemis intimes dont je voulais parler, parce qu’ils ne semblent prêts ni à se calmer ni à se rabibocher, ce sont les démocrates ! Ceux qui se réclament d’un noble et précieux héritage !
Ceux-là mêmes qui ont partagé tellement de valeurs et de combats et qui, un jour, ont décidé que les choses devaient évoluer autrement.
Un beau matin, ils se sont convertis, à la grande stupéfaction de leurs supporters, au déballage, sur la place publique, de ce qu’ils auront auparavant intimement partagé. Ceux qu’ils auront défendus sur le terrain et même en dehors. Je ressens un profond malaise à me demander en qui on pourrait avoir confiance s’il prenait un jour à os propres amis l’envie de se retourner contre nous ? Comment peuton abandonner des valeurs qui réunissent autour d’une cause et d’objectifs communs, pour se retrouver argumentant contre son propre camp avec la ferme volonté de détruire l’autre ?
Quand l’abandon devient prégnant, les uns parlent de trahison tandis que les autres évoquent la cabale.
Il arrive, parfois, que l’ignorance conduise à une espèce de béatitude que l’on aimerait pouvoir envier à certains.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 20-09-2021

Affaire Tahar Khawa
Noureddine Bedoui inculpé

Le traitement des affaires de corruption se poursuit à un rythme rapide. Les devants de la scène sont occupés par des procès très attendus et les instructions se mènent y compris de nuit ou durant le week-end au tribunal de Sidi-M’hamed. La justice algérienne est résolue à clôturer la quarantaine

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 20-09-2021

Mosquée Abdelaziz Bouteflika

L'associé espagnol de Sonatrach et de Ali Haddad exige des sommes astronomiques