Rubrique
Soit dit en passant

Et maintenant ?

Publié par Malika Boussouf
le 22.09.2019 , 11h00
2331 lectures

Il y en a qui se saignent pour payer des passeurs sans foi ni loi et empruntent des embarcations meurtrières, à coups de devises, pour fuir le pays, parce qu’ils n’en peuvent plus de rêver en vain. Ceux-là reviennent depuis peu dans certains articles de presse qui attirent l’attention sur ce retour au désespoir qui poussait nos jeunes à renoncer. 
Des jeunes, des moins jeunes, des cadres, des hommes, des femmes et des enfants qui n’ont aucune certitude que les choses finiront par changer à leur profit en Algérie. Et  il y a ceux qui, parce qu’ils y croient dur comme fer et n’en démordent pas, chantent leur désobéissance à ceux qui ont mis la capitale sous embargo. Ceux-là, au contraire, embarquent  dans le sens inverse pour rejoindre Alger la blanche dont l’accès leur a été interdit par le haut commandement militaire et faire valoir leur droit de circuler librement dans leur pays. Un droit consacré par une Constitution dont on se rappelle du contenu quand il arrange certains desseins et  méprise tout ce qui y protège les droits du citoyen. 
Les flics ne pouvant pas boucler toutes les issues, ils sautent des barques mises au service de la cause et courent rejoindre celles et ceux qui déboulent de tous les quartiers d’Alger pour se fondre dans les marches aux points de rencontre habituels. Et maintenant ? Même si on peine à croire qu’il y aura prochainement un nième discours et que l’on a du mal à deviner où le pouvoir puisera l’inspiration et contre qui il sévira, on ne peut pas faire comme si l’affaire était bouclée. 
Il faut être naïf pour croire que ceux qui, en haut lieu, affirment agir pour le bien du pays, ont enfin compris que l’on ne peut pas continuer à ignorer les revendications d’une majorité d’Algériens. Quels seront, par conséquent, les prochains arguments qui viendront s’opposer à la volonté populaire ? Est-il possible de continuer à regarder ailleurs et à faire obstacle à une rue impressionnante par sa vitalité et déterminée à défier toute intention autoritaire ? Mue par la certitude que rien ne pourra plus la faire reculer, cette dernière évolue fermement vers le destin qu’elle se construit en résistant à la répression.
M. B. 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 16-10-2019

IL RÉITÈRE LA DÉTERMINATION DE L’ANP À TENIR LA PRÉSIDENTIELLE
Les rappels de Gaïd Salah

Dans une nouvelle intervention, faite à l’occasion de sa visite de travail effectuée au siège du Commandement des Forces navales à Alger, Gaïd Salah a clairement signifié la détermination de l’institution à mener ce processus électoral jusqu’à son terme, c'est-à-dire

2

Périscoop 11:00 | 17-10-2019

Bedoui en Russie

Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, se rendra bientôt en visite officielle en Russie, indiquent des sources concordantes. Noureddine Bedoui y représentera l’Algérie au