Rubrique
Soit dit en passant

Par le diable et le Bon Dieu !

Publié par Malika Boussouf
le 12.11.2019 , 11h00
2128 lectures

Comment ne pas être impressionné par une telle imagination ? Ils font un effet considérable quand ils s’y mettent et je dois avouer que le discours qu’ils développent et la maîtrise des mots dont ils font montre me séduisent de plus en plus, et pour bien des raisons. Il y a quelques jours, un groupe de jeunes, au ton grave et déterminé, m’a laissée sans voix. 
L’un après l’autre, ils ont juré, autant par le diable que par leurs grands dieux, que rien ne les contraindrait à aller voter. «Ils pourront me brûler la plante des pieds, m’arracher les yeux ou même m’égorger, ils ne feront que me persuader que j’ai raison et m’encourager à vouloir autre chose que ces candidats qu’ils comptent nous imposer» ! 
La messe est dite ! Mais il faudra, quand même, revenir très vite sur les sacrifices supplémentaires que sont prêts à faire les millions de citoyens opposés au scrutin du 12 décembre prochain. Parce que l’on n’a pas fini d’entendre fustiger ceux qui leur dénient toute capacité à s’émanciper par eux-mêmes. On ne fait plus référence à la récente époque où l’on comptait, par centaines, les révoltes éparses et spontanées et les colères infructueuses ! Maintenant que les algériens ont uni leurs priorités et décidé de revendications communes, le mécontentement menace sérieusement l’équilibre d’un système qui, en des temps aussi incertains, ne doit pas vraiment se sentir à l’aise dans ses pompes. 
Il dispose et use, pourtant, de tant de moyens pour diviser ou détourner l’attention. Quand l’un parle de trahison, l’autre dénonce la cabale. Mais quand aux deux est cité le cas de Lakhdar Bouregraâ, l’un comme l’autre se rejoignent pour dire leur consternation. 
En voulant déprécier l’image de l’ancien moudjahid aux yeux d’une foule séduite par son témoignage et son courage, ceux qui ont prononcé la sentence auraient dû se douter qu’ils en feraient un héros. Non pas qu’il ne l’ait pas été auparavant, mais disons que toute cette jeunesse, qui constitue la majorité et qui ne le connaissait sans doute pas, en sait, aujourd’hui, bien plus sur le parcours héroïque de ce témoin gênant à bien des égards pour quelques pseudo-militants de la dernière heure.
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses