Rubrique
Soit dit en passant

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Publié par Malika Boussouf
le 20.09.2018 , 11h00
7938 lectures

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous enfanter autant d’anciens résistants ? Et pourquoi douter des effets de cette logique qui veut qu’ailleurs ceux qui ont combattu contre l’ennemi et pour la gloire de leur pays s’éteignent les uns après les autres, contrairement à ce qui se passe chez nous ? Sans doute, parce qu’entre leur engagement à vaincre le camp opposé, à faire triompher la paix  et le temps présent, beaucoup trop d’eau a coulé sous les ponts. Les anciens résistants ne sont plus qu’une petite poignée, pour la plupart d’entre eux, en voie de disparition. Pour nous assurer que nous ne diffamons personne et surtout pas nos valeureux anciens combattants à nous et sans vouloir jouer les ingrates ou insulter les mérites de qui que ce soit, je me surprends souvent à faire ce léger calcul. 
En admettant qu’en 1954, ils aient eu 18 ou 20 ans, quel âge auraient-ils aujourd’hui ? Au minimum 82 ans. Je dis bien minimum ! C’est ce qui explique sans doute qu’il n’y en aient plus beaucoup pour témoigner ni même protester contre les abus commis au nom de la guerre de libération, de la militance et de l’implication physique de prétendus anciens moudjahidine. Combien étaient-ils au lendemain de l’indépendance du pays et combien sont-ils aujourd’hui qui revendiquent d’être grassement rémunérés pour avoir participé à libérer l’Algérie du joug colonial ? Pourquoi diable sont-ils toujours plus nombreux et n’ont-ils aucune gêne à défier la logique qui voudrait que plus le temps passe plus leur nombre diminue ? Pourquoi au pays des Ben Boulaïd, Ben M’hidi et Abane, les choses ne se passent-elles jamais comme elles le devraient et pourquoi y fait-on, allègrement, un pied de nez au rythme que nous impose la vie bousculée par une Faucheuse qui ne rate jamais aucun rendez-vous ? Pourquoi s’étonner qu’ici et là, l’on s’énerve contre un FLN qui continue à s’appeler FLN alors qu’il n’en porte plus ni les certitudes, ni les engagements,        ni même aucune de ses ambitions passées ? Pourquoi ne pas exiger que puissent reposer en paix ceux qui ont donné leur vie pour que triomphe la vérité ?  
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous

3

Périscoop 11:00 | 11-10-2018

La demande de Riyad

4

Soit dit en passant 11:00 | 11-10-2018

Macron en empêcheur de tourner en rond !

5

Périscoop 11:00 | 13-10-2018

L’affaire Achour revient