Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

Une basse-cour pour le polygame !

Publié par Malika Boussouf
le 20.10.2019 , 11h00
3050 lectures
Je ne regarderai plus jamais l’actrice Bahia Rachedi de la même façon ! J’ai honte qu’une femme censée porter haut la liberté de ses congénères frémisse d’admiration pour un sombre polygame et ose flirter de façon insultante et vulgaire dans le dos des femmes, avec un homme venu sur un plateau télé expliquer aux trois gourdes pendues à ses lèvres comment son épouse aimante et dévouée s’est amoureusement armée pour aller lui demander sa seconde épouse en mariage.
En d’autres termes, comment la dernière arrivée a eu l’assentiment de la première et comment le mâle de la famille a profité de la bénédiction de celle-ci pour s’offrir les faveurs de la nouvelle arrivée au sein du couple. Le vicelard, qui pense bien évidemment être dans son bon droit, raconte avec émotion comment sa tendre lui a permis d’étendre son appétit sexuel à une autre. Il fait mine d’en pleurer tandis que les femmes qui enregistrent ses confidences lui tendent presque les bras pour le consoler et lui expliquent, en validant ses sombres exploits conjugaux, combien il aurait tort de s’en vouloir et combien elles sont admiratives de ses tellement louables prétentions orgasmiques. Je ne sais pas si je dois avoir honte ou être écœurée qu’une animatrice de télé convie deux femmes pour la conforter dans son choix d’invité et approuver en direct le comportement de l’individu. Au lieu d’aller dehors revendiquer l’abrogation du code de l’infamie, les voilà qui se rangent aux côtés des fossoyeurs des droits des femmes et applaudissent les dérives que l’un d’entre eux fait passer pour une recommandation divine. Parions qu’elles ne tarderont pas à se tirer dans les pattes. Ce serait même dans l’ordre naturel des choses.
Le «pousse-toi que je m’y mette», dont le mari des deux cerne parfaitement les effets, ne tarde jamais à verser dans la démonstration de force. Il y a tous ces prétextes fallacieux qui font dire, par exemple, à un adepte de la polygamie qu’il en épouse une deuxième parce que «c’est Dieu qui l’autorise». la belle affaire ! Le croyant qui croit se faire plaisir en disant appliquer à la lettre et en fidèle qui se respecte les recommandations d’Allah.
M. B. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 28-05-2020

Polémique sur le traitement à la chloroquine
La réponse par les chiffres de l’Algérie

Face à la polémique qui enfle au sujet de l’usage de la chloroquine dans le traitement des patients atteints de Covid-19, l’Algérie ne

2

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à