Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

Une vague particulièrement sévère !

Publié par Malika Boussouf
le 25.07.2021 , 11h00
2415 lectures

Pour la nième fois, le collectif des professeurs en sciences médicales tire la sonnette d’alarme. Dans une toute récente déclaration, il révèle le caractère  particulièrement sévère de la vague actuelle de la Covid-19. Comme à l’accoutumée et sans tergiverser, les grands patrons de la médecine algérienne appellent les citoyens à renoncer à tout motif de rassemblement comme pour les mariages ou les enterrements, par exemple. 
À «suspendre toute marche et regroupement à risque, notamment les marches du vendredi, jusqu’à ce que cette vague soit maîtrisée». Le collectif insiste sur le caractère virulent du variant Delta et sur le fait qu’il se répande, à travers le monde,  à une allure impressionnante tout en contaminant de façon quasi «incontrôlable». Seules les régions qui auront pris au sérieux les alertes à propos des effets de la pandémie, dès sa manifestation, échappent au pire. Même si l’administration semble, aujourd’hui, se préoccuper davantage de ce que nous réservent les jours à venir, le retard et les tergiversations notées ici et là n’ont pas arrangé les choses. Les hôpitaux sont débordés, au bord de la saturation, et le personnel médical épuisé. On a tellement traîné les pieds pour ne pas affoler l’opinion publique, histoire de ne pas compliquer une situation déjà extrêmement délicate, qu’à travers le territoire national on a fini par douter du danger. Les risques se sont transformés en complot d’un «système ennemi» qui emprisonne les enfants du peuple qui dérangent son confort et contestent son autorité. Voilà à quelle réaction populaire auront conduit les représailles et les mises en détention pour délit d’opinion de jeunes manifestants et à la libération, sans condition et en urgence, desquels le collectif de professeurs en sciences médicales appelle de tous ses vœux. «Les maintenir en prison dans les conditions carcérales que l’on connaît, idéales pour une prolifération et une propagation mortifère du virus, avec la promiscuité, l’insalubrité et l’absence de toute vaccination, c’est les exposer à une mort certaine pour un bon nombre d’entre eux. Personne ne se le pardonnerait», conclut la déclaration.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 20-09-2021

Affaire Tahar Khawa
Noureddine Bedoui inculpé

Le traitement des affaires de corruption se poursuit à un rythme rapide. Les devants de la scène sont occupés par des procès très attendus et les instructions se mènent y compris de nuit ou durant le week-end au tribunal de Sidi-M’hamed. La justice algérienne est résolue à clôturer la quarantaine

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 20-09-2021

Mosquée Abdelaziz Bouteflika

L'associé espagnol de Sonatrach et de Ali Haddad exige des sommes astronomiques