Rubrique
Sports

Liste des «23» pour la CAN À quoi joue la CAF ?

Publié par Mohamed Bouchama
le 16.06.2019 , 11h00
710 lectures

Les deux dernières fédérations à avoir communiqué leurs listes des 23 joueurs pour la CAN-2019 sont le Mali et le… Madagascar. Hier matin, l’entraîneur du Mali a rendu public l’effectif qui défendra les couleurs des Aigles en Egypte. 
Trois joueurs présents au Qatar, Idrissa Traoré, Hadi Sacko, Souleymane Diarra et Yves Bissouma (blessé) ne feront pas le voyage au pays du Nil. Cette annonce intervient trois jours après la fin des délais fixés par la CAF pour l’envoi des listes. Le Mali et le Madagascar sont les dernières nations à communiquer leur listing. L’annonce retardée du Mali a-t-elle une relation avec la situation de la fédération malienne dirigée par un comité de normalisation ? Le Mali avait-il communiqué sa liste officielle dans les délais et n’a levé le voile sur les noms des joueurs qu’hier ? Autant de questions qui demeurent sans réponse. D’autres pays, comme l’Algérie et le Maroc qui doivent changer un de leurs joueurs (Delort à la place de Belkebla pour les Verts et Baâdi à la place de Hamdallah pour les Lions de l’Atlas) attendent toujours une réponse de l’instance africaine.

Hamdallah n’est pas blessé
Si pour l’Algérie, la qualification d’Andy Delort devrait intervenir dès que la Fifa officialisera le dossier de transfert de nationalité sportive du Montpelliérain, celle d’Abdelkarim Baâdi est plus compliquée même s’il faut s’attendre à un geste de complaisance de la part de la commission de qualification du COCAN/CAF. Abdelrazak Hamdallah, annoncé officiellement out pour la CAN pour une blessure au dos, et qui était attendu hier au centre Maamoura pour se faire examiner par le médecin de la FRMF, semble poser un lapin aux Marocains. Interrogé par des médias du royaume, le Dr. Hifni a souligné qu’il avait appelé le joueur d’Al-Nasr Saoudi pour connaître les raisons de son absence au rendez-vous et que Hamdallah lui a répondu qu’il avait quitté le stage pour incompatibilité d’humeur avec certains joueurs (Fayçal Fajr notamment) et non pas à cause d’une blessure. Par conséquent, l’impératif certificat d’inaptitude que devait présenter le Maroc pour justifier le forfait de Hamdallah et son remplacement par Baâdi n’était pas possible à établir. Sauf que les Marocains sont confiants. Le président de la Fédération, Fawzi Lekdjaâ également vice-président de la CAF, a réagi au départ du joueur d’Al-Nasr en déclarant notamment : «Hamdallah a été convoqué à la sélection, après il a quitté le groupe comme ça a été le cas pour Amine Harit et Ayoub El-Kaâbi pour raison de blessure. La seule chose négative dans cette affaire est de résumer une équipe nationale qui représente tout une nation à un seul joueur». Et d’assurer que «le départ de Hamdallah n’aura aucun impact sur la sélection. Le seul objectif est de remporter le titre et réaliser un exploit qu’on n’a pas fait depuis 1976». Lekdjaâ ne parle pas de la qualification de Baâdi mais celle-ci serait, à en croire, les médias marocains «acquise» pour les raisons que tout le monde connait. Comme le Madagascar qui a Ahmad Ahmad pour le défendre, le Maroc tient en Lekdjaâ un bon «défenseur» des intérêts des Lions de l’Atlas. Alors Delort, le néo-Algérien, bénéficiera-t-il d’une extension de dérogation ?
M. B.
 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 18-07-2019

Le groupe secret de Bensalah

C’est un groupe de travail constitué de cadres des ministères de l’Intérieur, la Justice, des Affaires étrangères ainsi que de la présidence qui s’est penché, il y a plusieurs semaines, sur l’élaboration du projet du

2

Périscoop 11:00 | 18-07-2019

Un couple de magistrats de la Cour suprême piétine le droit

Les propriétaires des bungalows de la cité Sahel-Zemmouri sont choqués et révoltés par le comportement d’un couple de magistrats de la Cour suprême qui fait fi de la loi, des décisions de