Rubrique
Sports

Il a été le capitaine de la JSK des années de feu Amar Haouchine enterré, hier, à Tizi-Ouzou

Publié par M. Azedine
le 05.12.2018 , 11h00
898 lectures

Il était l’une des figures marquantes de ces générations de joueurs qui ont posé les premiers jalons pour que, une dizaine d’années après l’indépendance, la JSK jouisse de l’enviable statut qui est le sien depuis pas loin d’un demi-siècle maintenant. Il en était le charismatique capitaine, l’entraîneur-joueur, le dirigeant puis le sage auquel on demandait conseil lorsque ça ne tournait pas très rond dans la maison kabyle. Ainsi, Amar Haouchine, celui qu’on appelait affectueusement Dda Amar, s’est éteint dans la journée de dimanche à l’âge de 90 ans après une vie bien remplie, consacrée en grande partie à son club de cœur qu’il rejoignit juste après l’indépendance, lorsque le football avait de nouveau droit de cité en Algérie. Deux décennies plus tôt, comme nombre de Tizi-Ouzéens, alors adolescent, il signait sa première licence à l’Olympique de Tizi-Ouzou (OTO) pour ensuite s’autoriser un court crochet par la France où il s’en est fallu de peu pour qu’il signe à Marseille pour ensuite endosser, donc, le maillot du club de sa ville natale. Acteur de la grande épopée qui mena la JSK de l’Honneur en Nationale 2 puis en Première division qu’elle ne quittera jamais depuis l’accession en 1969, Dda Amar a joué un rôle prépondérant à partir de sa tour de contrôle au milieu de la défense d’une équipe qui a dû faire face à une adversité qui reste encore dans les mémoires de tous les anciens. Dda Amar est, donc, parti rejoindre ces dizaines de vaillants hommes qui ont écrit en lettres d’or leur nom sur le livre d’histoire d’un club à part. Depuis hier, le vieux capitaine repose auprès d’eux, dans le cimetière de M’Douha où il a été enterré, en présence d’une foule immense. 
M. Azedine

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 18-07-2019

Le groupe secret de Bensalah

C’est un groupe de travail constitué de cadres des ministères de l’Intérieur, la Justice, des Affaires étrangères ainsi que de la présidence qui s’est penché, il y a plusieurs semaines, sur l’élaboration du projet du

2

Périscoop 11:00 | 18-07-2019

Un couple de magistrats de la Cour suprême piétine le droit

Les propriétaires des bungalows de la cité Sahel-Zemmouri sont choqués et révoltés par le comportement d’un couple de magistrats de la Cour suprême qui fait fi de la loi, des décisions de