Rubrique
Sports

MC Alger-CR Belouizdad Autre épisode, un autre derby !

Publié par R.S
le 17.01.2019 , 11h01
79 lectures
Le derby MCA-CRB, aujourd’hui au stade du 5-juillet, n’a rien de «normal». Cette 107e copie d’une rivalité jamais démentie aura, en effet, de fâcheuses conséquences sur l’équipe qui va laisser échapper la victoire. Ce soir, au sifflet final de l’arbitre, le perdant ne trouvera pas le sommeil et pour longtemps.
Entre une équipe du MCA qui titille une place qualificative en Coupe africaine et un ensemble belouizdadi qui ferme la marche d’un sournois challenge national, l’explication promet des étincelles. Sur les travées du temple d’Alger avec deux galeries qui affectionnent le «je t’aime, moi non plus» et probablement sur sa pelouse où les acteurs se présenteront avec des motivations sonnantes et trébuchantes. Hier encore, les «enchères» des deux directions étaient à leur paroxysme pour inciter les «gladiateurs» à ne rien lâcher, tout rafler pour espérer. Un duel donc qui n’a rien à voir avec les 106 précédents plutôt vécus comme des moments de spectacle dont le sport est le seul capable d’en produire. Aujourd’hui, en l’absence d’artistes de la trempe de Lalmas, Kalem, Achour, Badji, Ali Moussa, Neggazi, Yahi, Betrouni, Bachi, Draoui, Bouiche, Dob et autres Younès et Bouguèche, cela ressemble en bien de détails à une bataille rangée dont le vainqueur ne sera certainement pas le beau jeu. Les deux coachs, Adel Amrouche et Abdelkader Amrani, ont notamment axé la préparation de ce derby sur l’aspect psychologique. Même s’il est vrai que les deux teams recèlent en leur sein des potentialités humaines valables à l’exemple de Bouchar, Tariket et Bechou (CRB) ou encore l’armada des vedettes mouloudéennes emmenée par Hachoud, Derrardja et autre Dieng.
Les trois points mis en jeu ce soir vaudront leur pesant d’or : le Mouloudia d’Alger, imperturbable depuis la reprise du championnat (deux victoires consécutives face au PAC puis le DRBT), voudrait bien enchaîner un troisième succès et s’éviter une épuisante et inutile poursuite des prétendants que sont l’USMA et la JSK, alors que le Chabab de Laâqiba, accroché à Batna par l’ASAM puis par le Paradou au stade du 20-Août ne veut plus être définitivement lâché par les autres équipes menacées par le purgatoire. Un purgatoire qui rappelle de bien mauvais souvenirs aux Belouizdadis.
A la fin de l’exercice 1987-1988, le CRB a fait partie du contingent des cinq relégués en division inférieure (aux côtés de l’ex-EPS, l’ASO, le WAT et la JSMS) alors que le MCA l’a échappé belle grâce à un meilleur goal-average particulier (les Mouloudéens s’étant imposés à l’aller puis au retour) et que l’Entente sétifienne venait une saison auparavant de remporter le titre national. Lors de cet exercice le derby Jeunesse de Belcourt-MPA joué à el-Anasser s’est achevé par un nul (1-1) et celui livré au stade du 5-Juillet a été conclu par une autre parité 2-2 (buts de Sebbar et Bouiche pour le MPA contre des réalisations de Badache et Yahi pour la JB) en coupe d’Algérie, les deux équipes se sont retrouvées en…quarts de finale remportés par l’ex-JB (2-0) qui a atteint la finale, perdue aux tab, devant l’Union d’Alger (actuelle USMA).
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Actualités 11:00 | 13-08-2019

Campagne électorale de Bouteflika
La «chkara» au cœur de l’enquête

Les enquêtes judiciaires en cours ont permis de collecter des preuves accablantes sur les méthodes utilisées par les Bouteflika dans le cadre du financement de la campagne électorale pour le cinquième mandat. Les éléments récoltés ont aussi et surtout permis