Rubrique
Sports

Azzedine Aït Djoudi (entraîneur de l’ASaM) : «Belaïli sera la révélation de la CAN»

Publié par Hassan Boukacem
le 01.07.2019 , 11h00
366 lectures

Azzedine Aït Djoudi connaît bien le football algérien et il a eu l’occasion de diriger quatre capes dont trois titulaires de Belmadi (Belamri, Belaïli et Bounedjah) quand il était à la tête de la sélection olympique. C’est dire qu’il était intéressant d’avoir son avis sur l’EN.

Deux victoires de l’EN. Quelle est votre analyse sur ces deux succès ?
Je pense que le premier match contre le Kenya était largement à notre portée. Quant à la deuxième rencontre face au Sénégal, l’EN a arraché la victoire parce qu’elle était plus entreprenante, plus volontaire et, bien sûr plus, efficace.
C’était un bon test pour l’EN contre le Sénégal qui est une sélection huppée en Afrique ?
C’était non seulement un bon test mais aussi la meilleure façon de reprendre confiance que l’EN aurait perdue, particulièrement sur les plateaux de télévision.
Mais sur le terrain, Del Bosque a déclaré que l’Espagne a gagné la Coupe du monde en 2010 grâce à sa paire centrale composée de Pique et Sergio Ramos.
Oui et quel est le rapport avec l’EN ?
L’EN tient une paire centrale remarquable avec Mandi et Belamri que vous connaissez bien. Notre sélection peut-elle aller loin avec ce duo défensif ?
Oui, moi je dis que sur le plan défensif, il y a eu beaucoup de corrections.
Mais est-ce que la théorie de  Del Bosque est valable ?
Oui dans la mesure où l’on a constaté que chez les grandes équipes qui dominent le foot mondial, la complicité au sein de la paire centrale est très importante, que ce soit dans la relance d’utilisation du ballon ou la couverture défensive en général.
Qu’est-ce qui a été amélioré dans notre sélection ?
Je pense qu’il y a une répétition tactique, les joueurs évoluent en groupe. Ils s’entraident et ce n’est pas par hasard. C’est le fruit d’un travail et de la présence d’un entraîneur. On est persuadé qu’on peut aller loin avec un paramètre que l’on n’a pas assez souligné.
Lequel ?
L’EN a trois gardiens qui dépassent la trentaine chacun. Idem pour l’axe-central Feghouli, Mahrez, Brahimi qui vont vers leurs trente ans également. Cela veut dire que notre sélection bénéficie aujourd’hui de la maturité de la majorité des cadres. Et je parle en connaissance de cause puisque j’ai eu à diriger Abeid, Bounedjah, Belaïli et Belamri en sélection olympique.
Etes-vous étonné par leur réussite en sélection ?
Non, j’avais prédit que Bounedjah serait l’un des meilleurs buteurs algériens, et je dis que Belaïli sera la révélation de cette CAN.
Et maintenant comment aborder ce match contre la Tanzanie qui est la plus faible du groupe ?
Pour préserver cette dynamique du groupe, il vaut mieux terminer par une victoire et ne pas prendre beaucoup de risques et de ne pas mésestimer la Tanzanie. 
Cela veut dire que Belmadi doit faire tourner l’effectif pour préserver les titulaires ?
Les données pour ce troisième match sont différentes. Je pense que le sélectionneur saura le gérer pour un bon parcours à partir des huitièmes de finale.
Vous qui connaissez bien le foot marocain, que pensez-vous des  Lions de l’Atlas qui ont aligné également deux victoires dont une contre la Côte-d’Ivoire ?
Dans ce contexte, le Maroc a déjà disputé une CAN et une phase finale de Coupe du monde récemment. L’entraîneur est toujours en place et beaucoup de joueurs arrivent à maturité. Ils ont engrangé de l’expérience et il y a cette dynamique qui s’est installée au fil des rencontres.
Si l’Algérie rencontrait le Maroc, pourrait-on les battre ?
Oui, tout est jouable. Certes, le Maroc tout comme l’Algérie a des faiblesses, mais il a une certaine force offensive, mais, inch’Allah, on pourra les battre.
Propos recueillis par Hassen Boukacem

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 10-11-2019

Tlemcen pour commencer

C’est à partir de Tlemcen que le candidat Ali Benflis entamera sa campagne électorale, a-t-on appris de sources informées.La campagne, qui débutera le 17 novembre prochain, mènera le candidat Benflis dans

2

Sports 11:00 | 12-11-2019

Verts d’Europe
Les confessions de Riyad Mahrez à FF

Dans un entretien accordé au journal France Football à paraître aujourd’hui, l’international Algérien de Manchester City évoque