Rubrique
Sports

JS Kabylie Benbot, le dernier rempart des Canaris

Publié par Ahmed Ammour
le 16.11.2019 , 11h00
200 lectures

Arrivé sur la pointe des pieds en juin 2018 en provenance de l’AS Aïn M’lila, le gardien de but de la JS Kabylie, Oussama Benbot, n’aurait pas imaginé qu’il allait devenir le dernier rempart des Canaris. Après une saison 2018/2019 marquée par des hauts et bas en raison de la présence de Salhi, indétrônable portier N°1 également le préféré de Franck Dumas, la saison 2019/2020 met en avant les grandes qualités de l’enfant de Aïn M’lila qui s’affirme d’une journée à l’autre. Profitant de la convalescence de Salhi au début de l’actuel exercice, Benbot ne cesse d’étaler sa grande classe. Mercredi denrier, face au MCA, en match de la 10e journée, Benbot a montré une fois de plus qu’il mérite actuellement tout le respect et du staff technique et de ses camarades, mais surtout des supporters et des Jaune et Vert. A lui seul, il avait repoussé plusieurs tentatives des camarades de Djabou et arrêté des balles décisives, donnant ainsi de l’assurance à son arrière-garde. Un choix que ne regrettera pas son entraîneur Hubert Velud qui ne cesse de lui faire confiance cette saison au point où Salhi avait même réclamé ses papiers. Avec les rencontres de la phase de poules de la ligue des champions d’Afrique qui arrivent, Benbot est sûr d’avoir gagné des galons ! «Oussama est un gardien qui a des qualités, de bonnes qualités. Face au MCA, c’était vraiment son match qu’il avait bien réussi. Il mérite toute notre confiance. Je l’encourage pour sa bonne prestation», dira Aomar Hamenad, l’entraîneur des gardiens de but de la JSK qui n’a pas omis de remercier les supporters et les exhorter à rester toujours derrière les Canaris.
Ah. A.
 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-12-2019

Après leur condamnation par la justice
Ces biens qui doivent être confisqués à Sellal et Ouyahia

Le procès consacré à l’automobile a permis de lever le voile sur un aspect qui a longtemps alimenté fantasmes et rumeurs populaires : les biens personnels de certains ministres qui ont gouverné des années durant. Au cours

2

Corruption 11:00 | 09-12-2019

DES MOTS POUR LE DIRE
Ouyahia, en 2007, au sujet de la corruption et de la mauvaise gestion

«J’ai un ami, qui est toujours ministre et en poste très important au gouvernement ; lorsque nous parlions de la corruption qui existe au plus haut niveau de l’Etat, il me disait qu’il ne faudrait pas non plus oublier de parler et