Rubrique
Sports

Verts d’Europe Bennacer suivi par l’OGC Nice

Publié par Mohamed Bouchama
le 13.06.2018 , 11h00
86 lectures
Le milieu de terrain algérien d’Empoli (néo-promu en Serie A) Smaïl Bennacer est la convoitise de nombreux clubs en Europe. Après les sirènes de Turquie où Galatasaray de Fetih Terim a émis le vœu de l’enrôler sur «conseils» de Sir Arsène Wenger, son ex-coach à Arsenal, c’est en France, à Nice exactement, que l’international algérien risque d’atterrir lors de ce mercato estival. Le nouvel entraîneur de l’OGC Nice, Patrick Viera, insisterait auprès de ses dirigeants pour recruter le jeune joueur de 20 ans formé à Arles-Avignon et qui est passé par les centres de formation de Manchester City et Arsenal avant de faire une «pige» à Tours lors de la seconde moitié de l’exercice 2016-2017.

Belkebla rejoint Brest
Libre après l’expiration de son contrat avec Tours, l’ex-international algérien olympique Haris Belkebla vivra une nouvelle aventure lors de la saison prochaine. En effet, Belkebla a opté pour le Stade Brestois 29 (Ligue 2) avec qui il a signé un bail de 3 années. Le club breton avait raté l’accession lors de l’exercice écoulé en perdant durant les play-offs face au Havre AC. Formé à Aubervilliers, Belkebla (24 ans) a débuté sa carrière professionnelle avec Valenciennes avant d’opter en 2014 pour Tours FC.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous