Rubrique
Sports

Portugal Ce que retient Ronaldo de 2018

Publié par R.S
le 22.08.2019 , 11h00
93 lectures
Cristiano Ronaldo, accusé de viol l'année dernière avant que la justice américaine décide de ne pas le poursuivre faute de preuves, a estimé que 2018 avait été l'année la «plus difficile sur le plan personnel», dans un entretien diffusé mardi par la télévision portugaise.
«2018 a été l'année la plus difficile sur le plan personnel», a confié le joueur portugais dans un entretien diffusé mardi soir par la chaîne de télévision TVI. «Quand les gens mettent en cause ton honneur, cela blesse. Cela blesse beaucoup principalement parce que j'ai une grande famille, une épouse et un enfant intelligent qui comprend beaucoup de choses», a-t-il ajouté.
«C'est une affaire sur laquelle je ne suis pas à l'aise pour m'exprimer. Mais une fois de plus, mon innocence a été prouvée. Cela me rend fier», a-t-il affirmé. La justice américaine a décidé en juillet dernier de ne pas inculper pour viol le footballeur portugais, faute de preuves. Une ancienne mannequin américaine, Kathryn Mayorga, 35 ans, a accusé le quintuple Ballon d'or de l'avoir violée en 2009 dans une chambre d'hôtel de Las Vegas. L'ancienne star de Manchester United et du Real Madrid, qui joue actuellement à la Juventus Turin, a toujours nié ces allégations.
Le 13 juin 2009, la plaignante avait appelé la police de Las Vegas pour dénoncer un viol, mais avait refusé d'identifier son agresseur. Le dossier avait alors été refermé. En 2010, elle avait passé un accord au civil avec Cristiano Ronaldo à ce sujet. En août 2018, elle avait repris contact avec la police de Las Vegas en demandant la réouverture de son dossier et avait accusé pour la première fois le footballeur.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 19-09-2019

La «chkara» au cœur d’une guerre sans précédent
Tliba et le fils Ould-Abbès s’accusent mutuellement

Tliba et le fils Ould-Abbès s’entredéchirent à distance pour tenter d’avoir le dernier mot dans une affaire de corruption où ils risquent de se voir condamner à plusieurs années de prison. 9 septembre 2019. La lutte anti-corruption déclenchée au lendemain de la chute du régime Bouteflika se poursuit inexorablement et s’arrête ce

2

Actualités 11:00 | 18-09-2019

2 EX-PREMIERS MINISTRE, 14 ANCIENS MINISTRES, DES WALIS, 3 P-DG DE BANQUE ET 12 HOMMES D’AFFAIRES Y SÉJOURNENT
La prison d’El-Harrach s’adapte à ses nouveaux pensionnaires

L’afflux important de nouveaux détenus au pénitencier d’El-Harrach a contraint les autorités compétentes à procéder à des réaménagements et à la prise de décisions qu’impose désormais la nouvelle situation. Une situation incroyable, difficile à imaginer quelques mois auparavant et qui fait par conséquent peser une très grosse