Rubrique
Sports

Tennis : Championnat d'Afrique du Nord U16 Deux médailles de bronze pour la sélection algérienne

Publié par R.S
le 11.02.2019 , 11h00
29 lectures
La sélection algérienne de tennis des U16 a décroché deux médailles de bronze lors du Championnat d'Afrique du Nord (individuel et par équipes) de la catégorie, clôturé samedi soir au Caire (Egypte).
La première médaille a été remportée par la jeune joueuse Ines Bekrar, tête de série n°2 dans le tableau individuel filles, grâce à sa victoire au match de classement pour la 3e place devant l'Egyptienne Yasmine Mostafa Ali, tête de série n°1, en trois sets 7-5, 5-7, 6-4. Lors de la demi-finale, l'Algérienne a perdu contre l'Egyptienne Maria Charl, tête de série n° 3, sur le score de 6-4, 5-7, 6-4. La seconde médaille a été obtenue par la sélection algérienne garçons dans les épreuves par équipes. Après avoir concédé deux défaites respectivement face au Maroc (3-0) et à l'Egypte (3-0), les «Verts» ont dominé la sélection tunisienne (2-1) au 3e et dernier match. La sélection algérienne a pris part au rendez-vous égyptien avec six athlètes (3 garçons et 3 filles). Chez les garçons, l’Algérie était présente avec Mohamed Forkan Lebdi, Aymen Ali Moussa et Ramzi Brahimi. La gent féminine a été représentée par Ines Bekrar, Bouchra Mebarki et Amina Arnaout. La sélection nationale, encadrée par l’entraîneur Sid-Ali Akili, est conduite par Djemaï Tedjini, président de la Ligue oranaise de tennis.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux