Rubrique
Sports

Lutte : en prévision des Jeux méditerranéens 2018 Huit athlètes algériens en stage à Sofia

Publié par R.S
le 19.04.2018 , 11h00
78 lectures
Huit (08) lutteurs de la sélection masculine algérienne seniors ont entamé un stage de préparation à Sofia en Bulgarie, en vue des Jeux méditerranéens de Tarragone en Espagne, a appris l'APS de la Fédération algérienne des luttes associées (FALA). La sélection algérienne est conduite par le staff technique national, composé des deux entraîneurs, le Roumain Rusu Cornel et Bendjedaa Maâzouz. Ce stage qui se poursuivra jusqu'au 29 avril enregistre la présence des meilleurs athlètes : Sid Azara Bachir (87 Kg), Akrem Boudjemline (77 Kg), Adem Boudjemline (87 kg), Tarek Aziz Benaïssa (72 Kg), Ishak Gaiou (67 Kg), Laouni Abdenour (60 Kg), Haloui Hamza (97 kg) et Fergat Abdelkrim (55 Kg). «Ce stage de préparation donnera l'occasion aux athlètes algériens de se mesurer à leurs homologues bulgares. Nous avons convoqué les cadres de la sélection algérienne, notamment dans la lutte gréco-romaine, le style de prédilection des Algériens qui préparent les Jeux méditerranéens de Tarragone (Espagne)», a déclaré à l'APS Haoues Idriss, directeur des équipes nationales (DEN). Les sélections algériennes de différentes catégories poursuivent le programme de préparation établi par la Direction technique nationale en prévision des prochaines échéances sportives inscrites au titre de cette nouvelle saison, à savoir les Jeux africains de la Jeunesse (JAJ-2018) d'Alger et les Jeux méditerranéens de Tarragone (Espagne).

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 15-08-2018

Mesure d’expulsion

Un diplomate arabe en poste à Alger vient de faire l’objet d’une mesure d’expulsion, a-t-on appris de sources fiables. La décision des autorités algériennes aurait été prise suite à une «affaire de mœurs», expliquent nos sources, en ajoutant que

2

Actualités 11:00 | 14-08-2018

PRÉSIDENTIELLE 2019
Seuls 4 candidats déclarés

A près de huit mois de l’élection présidentielle du printemps prochain, on ne se bouscule pas trop au portillon puisque les candidats à la candidature déjà annoncée relèvent, pour leur quasi-majorité, de la pure fantaisie, pour ne pas dire