Urgent

Placeholder

Rubrique Sports

NOTES ET ANECDOTES DU MONDIAL Incroyable Arabie saoudite !

Comme pour nous contredire (hier, nous écrivions que les «petites» équipes allaient être balayées par les «grandes»), Arabie Saoudite et Tunisie ont déjoué tous les pronostics, offrant un spectacle digne d'intérêt et des résultats inattendus.
D'abord, cette formidable première sensation dans ce Mondial marqué, à son départ, par la déroute des sélections asiatiques et africaine. L'Arabie saoudite a battu l'un des favoris de l'épreuve : l'Argentine de Messi et d'une pléiade de stars dont la série de 36 matchs sans défaite depuis 2019 vient d'être brutalement arrêtée ! Grâce à deux joueurs du club local Al-Hilal ( Saleh Al Shehri (48e) et Salem Al Dawsari (53e), l'Arabie saoudite est désormais leader de son groupe et l'Argentine, bonne dernière !
Il faut juste savoir que la sélection saoudienne est composée d'éléments du cru et que le professionnalisme n'y est pas boiteux comme chez nous. A tous les niveaux, c'est une organisation parfaite, une politique de formation adéquate, des stades modernes et répondant aux normes, de l'argent à souhait. De quoi assurer un bon championnat ! Mais tout cela n'aurait pas marché sans un programme ministériel conséquent : quand on voit le niveau de nos stades, de nos joueurs, de notre championnat, on se demande si l'on a un ministère. Quant aux sélections nationales, la solution de facilité a consisté ces dernières années à «importer» des joueurs formés en Europe. C'est une solution de facilité et elle est de plus en plus périlleuse puisqu'elle touche maintenant les catégories «jeunes» !
Juste un rappel : il n'y avait presque pas de football en Arabie saoudite, ni de hand, ni de natation. C'est un encadrement algérien qui a supervisé le lancement et le développement de toutes ces disciplines dans le royaume dans les années 90. Beaucoup d'experts nationaux sont encore vivants et peuvent témoigner...
L'autre rencontre de l'après-midi a permis d'apprécier le niveau de nos voisins tunisiens face à un autre ténor et également favori de ce Mondial : le puissant Danemark ! Faisant jeu égal, voire maîtrisant mieux certains compartiments comme le milieu du terrain et évoluant sans complexe, les Tunisiens ont joué juste. On ne pouvait leur demander plus face à la redoutable machine danoise qu'ils ont admirablement réussi à enrayer. Ce fut un match compliqué pour les Scandinaves qui ont longtemps galéré face à un groupe compact et solidaire.
La suite dans ces deux groupes va être passionnante !
M. Farah

Placeholder

Multimédia

Plus

Les + populaires de la semaine

(*) Période 7 derniers jours

  1. Meurtre de Djamel Bensmaïl Le chef du Mouvement terroriste "MAK" condamné à la perpétuité

  2. LA FOULE LUI REPROCHE SON BUT "FRATRICIDE" La maison familiale d'Embolo au Cameroun attaquée

  3. Tunisie Ouverture du sommet de la francophonie

  4. MÉTÉO Froid et pluies à partir d'aujourd'hui

  5. Communiqué du Premier ministère

  6. MYSTÈRE EN CHINE Des moutons tournent en rond, dans un cercle parfait, durant 12 jours !

Placeholder

Urgent