Voir Tous
Rubrique
Sports

JS Kabylie : Yamen Zelfani fait le point et rappelle : «Je ne fais pas de différence entre un joueur expérimenté et un jeune»

Publié par Ahmed Ammour
le 31.03.2020 , 06h00
278 lectures

Yamen Zelfani, arrivé à la barre technique de la JS Kabylie fin janvier dernier, et qui réalise un parcours plus au moins honorable avec trois victoires, trois matchs nuls et une défaite devant le leader belouizdadi, tente d’apporter sa touche. Et pourtant Zelfani ne dispose pas de licence d’entraîneur, faute d’un diplôme reconnu par la FAF, et dirige à chaque fois son équipe à partir des tribunes. «Dans l’ensemble, on a réalisé un parcours positif. Lors du dernier match, on s’était rendu à Sétif avec l’ambition de décrocher une victoire et revenir avec les 3 points. Le match était un clasico entre deux équipes du haut du tableau. Dans ce genre de matchs, il faut profiter de la moindre occasion pour marquer. On s’est procuré trois à quatre occasions nettes de scorer, qu’on n’a malheureusement pas concrétisées. Certes, on a perdu deux points, mais un match nul à l’extérieur et contre l’ESS reste un bon résultat. On est toujours sur le podium et pas loin du premier et du deuxième, donc c’est le plus important», a souligné le technicien franco-tunisien, qui affirme qu’au sein de la JSK, il ne fait pas de différence entre un joueur expérimenté et un jeune. «A la JSK, il n’y a aucune pression ; les joueurs gagnent leur place de titulaires durant la semaine de préparation. Je ne fais pas de différence entre un joueur expérimenté et un jeune. Le plus performant et le plus en forme aux entraînements jouera (…) Face à l’ESS, par exemple, j’ai convoqué Iratni qui a débuté sur le banc. Bounoua et Banouh, qui sont également des éléments expérimentés, ont été à plusieurs reprises écartés de la liste des 18. Tout cela pour vous dire que celui qui se donne plus aux entraînements jouera. Le seul qui n’a pas eu sa chance, c’est bien Nezla, à cause de la concurrence. Il réalise de bons matchs avec l’équipe réserve, c’est un jeune qui a des qualités. Il est victime de la concurrence dans son poste et aussi du réveil de Belgherbi qui revient en force ces derniers temps. Il ne doit pas baisser les bras mais continuer à travailler», explique-t-il ses choix des joueurs pour chaque rencontre.
Ah. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 28-05-2020

Polémique sur le traitement à la chloroquine
La réponse par les chiffres de l’Algérie

Face à la polémique qui enfle au sujet de l’usage de la chloroquine dans le traitement des patients atteints de Covid-19, l’Algérie ne

2

Actualités 06:00 | 27-05-2020

Gestion des jeux africains d’Alger et du COA
Berraf au cœur d’une nouvelle tourmente

Son nom a été souvent associé à des polémiques qui ont fait grand bruit dans le monde sportif, mais on le dit cette fois inscrit dans un autre chapitre lié aux enquêtes qui ciblent de très nombreux anciens responsables. Mustapha Berraf, ex-président du Comité olympique algérien, COA, serait au