Rubrique
Sports

Ligue des champions d’Europe (tirage au sort des quarts de finale) Juventus-Real et Liverpool-City, retrouvailles relevées

Publié par R.S
le 17.03.2018 , 11h00
311 lectures

Juventus-Real Madrid en finale avant la lettre, puisque c'était celle de la saison dernière, et Liverpool-Manchester City en choc anglais : l'ex-Ballon d'or Andrei Shevchenko a eu la main lourde au tirage des quarts de finale de Ligue des champions, hier.
Dans les deux autres affiches de ces quarts (matchs aller les 3-4 avril, matchs retour les 10-11 avril), le FC Barcelone et surtout le Bayern Munich ont hérité des adversaires les moins huppés, respectivement l'AS Rome (match retour en Italie) et Séville (match retour en Allemagne). Juve-Real, c'est un classique entre deux géants de l'histoire du foot qui cumulent à eux deux pas moins de 24 finales de C1 (dont 14 sacres). Mais au moins l'un des deux ne verra pas celle de Kiev le 26 mai. Et c'est un classique qui s'est récemment dépoussiéré, avec deux confrontations mémorables lors des trois dernières saisons : le club italien avait pris le meilleur en demi-finale en 2015 (2-1, 1-1), et la formation espagnole avait remporté la finale en 2017 à Cardiff (4-1).

Real autoritaire, Juve renversante
Les deux équipes ont impressionné de manière différente en 8e de finale. Le Real, par son autorité face au PSG (3-1, 2-1). Cristiano Ronaldo a inscrit trois buts sur les deux matchs et monte en régime à l'approche des rencontres décisives, comme la saison dernière. Les Merengues de Zinédine Zidane sont en quête d'un fabuleux triplé européen, sachant qu'ils n'ont plus que ce titre de C1 à remporter cette saison. La Juve de Massimiliano Allegri, elle (finaliste en 2015 et 2017), a impressionné par sa réaction face à Tottenham, renversé 2-1 à Wembley après un nul 2-2 à Turin. Dybala et Higuain restent redoutables en attaque, et Buffon une référence dans ses cages. «La Juventus Turin a joué contre Tottenham, qui a eu des résultats extraordinaires et a été supérieur à la Juve. Mais celle-ci a pu les surpasser, dépasser les difficultés pour passer. Ils ont une mentalité de compétiteurs», a d'ailleurs souligné sur beIN Sport Emilio Butragueno, représentant du Real. Bref, le match retour à Madrid s'annonce corsé. L'autre quart explosif se jouera en Angleterre. Il y avait cinq clubs anglais en 8e de finale, il n' y en aura plus qu'un en demies. Explosif ? Liverpool et Manchester City sont portés vers l'avant: leurs confrontations en Premier League ont donné lieu à des festivals de buts (5-0 pour les Citizens en septembre, puis 4-3 pour les Reds en janvier). City a intégré le club des favoris en Europe au gré d'une saison de haut vol (championnat survolé, Coupe de la League remportée). Il faut dire que le club a déboursé 878 millions d'euros pour bâtir son effectif, en tête du classement des plus dépensiers dressé en février par l'observatoire du football CIES. Ajouté à cet investissement massif, le jeu prôné par Pep Guardiola produit spectacle et résultats, avec des joueurs confirmés comme Agüero ou David Silva, et l'épanouissement d'éléments comme Sané ou Gabriel Jesus.

Bayern, le mieux loti
Liverpool de son côté repose sur une des triplettes les plus enviées d'Europe, avec l'avant-centre Firmino épaulé par des ailiers non moins buteurs, Salah et Mané. Les Reds du truculent Jürgen Klopp font figure d'outsider : le match retour est à l'extérieur, et ils souffrent face aux gros calibres anglais, avec une seule victoire en sept matchs joués contre les autres membres du Top 5 en Premier League... Le Barça devra négocier un match retour à l'extérieur, dans le Stade olympique de Rome. Lorsqu'ils s'étaient retrouvés dans le même groupe de la C1 2015-2016, les Italiens avaient obtenu le nul 1-1 chez eux mais s'étaient effondrés 6-1 au Camp Nou. Les Catalans sont évidemment favoris: toujours invaincus en championnat, ils ont assommé Chelsea en 8e de finale (1-1, 3-0) grâce à un Messi en grande forme, auteur de trois buts pour atteindre la barre des cent unités en C1. Et si Suarez n'a curieusement toujours pas marqué en Europe, Dembélé est revenu de blessure. Le bémol, c'est le possible forfait du milieu Busquets (pied). Mais le «gros» le mieux loti est le Bayern, qui recevra au retour l'invité surprise, Séville, même si les Allemands de Jupp Heynckes devront se méfier du tombeur de Manchester United.

Programme
Mardi 3 avril
Juventus-Real Madrid (double tenant du titre)
Séville-Bayern Munich
Mercredi 4 avril
FC Barcelone-AS Rome
Liverpool-Manchester City
Mardi 10 avril
AS Rome-FC Barcelone
Manchester City-Liverpool
Mercredi 11 avril
Real Madrid (double tenant du titre)-Juventus
Bayern Munich-Séville
*Tirage au sort des demi-finales : 13 avril.
-Demi-finales : aller les 24 et 25 avril, retour les 1er et 2 mai.
*Finale : le 26 mai à Kiev.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 12-07-2018

SCANDALES, HADJ, VACANCES, FUITE DES CAPITAUX...
L’euro prêt à flamber

Les derniers scandales ayant marqué la scène nationale et largement médiatisés n’ont guère influé sur le cours de l’euro au marché parallèle. Hier 11 juillet, au square Port-Saïd, en plein cœur de la capitale, la monnaie européenne s’échangeait à

2

Actualités 11:00 | 12-07-2018

AFFAIRE DE TRAFIC DES CONTENEURS À ANNABA
Première audition des mis en cause

L’enquête sur le trafic de conteneurs et transfert illicite de devises ayant rapporté à leurs auteurs la somme faramineuse de près de 500 milliards