Placeholder

Rubrique Sports

Verts d’Europe L’impatience de Benrahma

Dernière recrue du mercato de Lyon, l'attaquant algérien Saïd Benrahma, qui a débuté hier à Montpellier lors de la 21e journée de la Ligue 1, était impatient de renforcer une attaque lyonnaise en renaissance en apportant sa technique, sa fraîcheur et son envie de réussir.
Son prêt par le club anglais de West Ham a pourtant failli capoter, le 1er février. Peu avant minuit, heure butoir du marché hivernal des transferts, les documents nécessaires à la validation de l'accord n'étaient toujours pas arrivés dans les bureaux du club rhodanien. Le sentiment de désolation qui s'est alors emparé du joueur, de sa famille et des dirigeants lyonnais a précédé un réel soulagement quelques heures plus tard après le recours de l'OL - mais aussi celui du Betis Séville pour le défenseur du club londonien Pablo Fornals, dans le même cas - auprès de la Fifa. Celle-ci a autorisé l'enregistrement du prêt, le 2 février.

Enthousiasme et bon choix
A 28 ans, Benrahma, international algérien (25 sélections, 1 but) a partagé son enthousiasme en conférence de presse vendredi et affiché son impatience à débuter sous ses nouvelles couleurs. «Lyon est un grand club. Quand on t'appelle, tu ne peux pas refuser. C'est le projet qu'il me fallait. C'est un choix du cœur, là où je pense m'épanouir et prendre du plaisir», assure-t-il espérant «avoir fait le bon choix». Et saisir aussi l'occasion de réussir enfin en France après des débuts hésitants. Repéré par Nice en 2013 dans la région toulousaine, où le joueur né en Algérie, est arrivé en 2010, évoluant à Balma et Colomiers (N2, 4e div.), il débute en professionnels chez les Aiglons avant des prêts à Angers (2015-2016), au Gazélec Ajaccio (L2, 2016-2017) et Châteauroux (L2, 2017-2018). Mais le «Gym» ne l'a pas retenu avant qu'il ne fasse le grand saut vers l'Angleterre. D'abord à Brentford en 2e division (30 buts, 27 passes décisives en 94 matches de 2018 à 2021) puis un passage plus difficile à West Ham (1re div.) avec 24 buts, 19 passes décisives en 155 matches. Avec les Hammers, il a accroché à son palmarès la Ligue Europa Conférence (2023). «J'ai grandi en France, j'ai suivi la Ligue 1 depuis tout petit, j'ai envie d'y réussir. J'ai ce truc-là de montrer que je peux réussir où ça n'avait pas marché plus que ça à mes débuts alors que c'était mieux quand je suis parti à l'étranger», confit-il.

Ailier ou milieu offensif
Dans un secteur offensif transfiguré par les victoires face à Marseille (1-0) en championnat et contre Lille (2-1) en huitième de finale de la Coupe de France, Benrahma espère apporter sa technique au poste d'ailier ou de meneur de jeu, derrière l'attaquant de pointe et offrir un choix plus large à l'entraîneur, Pierre Sage. «Il est prêt à aider l'équipe. C'est une personne enthousiaste à la base, son jeu l'amène aussi», a commenté ce dernier à propos de sa recrue, qui n'a pu étrenner son nouveau maillot contre Lille, en raison d'un match de suspension, écopé en Coupe d'Angleterre et à purger en Coupe de France. «Il peut évoluer ailier et amener de la prise d'espace, de la percussion, du jeu combiné. Il peut aussi jouer dans l'axe ou à droite et va nous rendre toujours moins lisible pour l'adversaire, notamment quand vous avez de la permutation.» Sage, qui a récupéré en cours de saison un club à l'agonie, peut aujourd'hui opérer des choix et s'appuyer désormais sur un banc de touche plus fourni en joueurs de qualité. Ce qui élargit ses options en cours de match afin de conserver un résultat ou d'en inverser le score.

L'OGC Nice évoque le départ de Youcef Atal
Suspendu par son club, l'OGC Nice, depuis octobre pour avoir apporté son soutien à la cause palestinienne victime d'agressions sionistes, avant d'être sanctionné par la Ligue de football professionnel française pour sept matchs puis condamné par la justice française à dix mois de prison avec sursis, Youcef Atal, indésirable en France, a rejoint la Turquie pour le reste de la saison. Son club, l'OGC Nice où il a passé près de six ans, a publié un communiqué sur son site dans lequel il rappelle les exploits de son désormais ex-latéral international algérien. «Youcef Atal quitte l’OGC Nice. Le latéral de 27 ans est transféré à l’Adana Demirspor. À six mois de la fin de son contrat, Youcef Atal quitte l’OGC Nice pour la Turquie, après 5 saisons et demie en rouge et noir, 115 matchs disputés et 12 buts inscrits. L’international algérien rejoint la Süper Lig, où il évoluera avec l’Adana Demirspor (actuellement à la 9e place). Arrivé à Nice en 2018, le latéral avait enthousiasmé le public niçois lors de sa première saison. Et si des blessures avaient malheureusement émaillé les années qui suivirent, une fois sur le terrain chacune de ses chevauchées pouvait faire basculer les rencontres comme encore début septembre contre Strasbourg. Le club lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière», tel est le contenu du communiqué du Gym.
A. A.

Placeholder

Multimédia

Plus

Placeholder