Voir Tous
Rubrique
Sports

Judo La FIJ décerne un 8e dan à Sid-Ali Lebib

Publié par R.S
le 25.11.2021 , 11h00
157 lectures

La Fédération internationale de judo (FIJ) a décerné un huitième dan, l'un des grades les plus élevés de cette discipline, à l'Algérien Sid-Ali Lebib, en reconnaissance à son long parcours sportif. Sid-Ali Lebib (67 ans), ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, ancien président du Comité olympique et sportif algérien (CAO) et de la Fédération algérienne de judo (FAJ), est parmi les rares personnalités sportives à avoir atteint le niveau de huitième dan, l'un des plus hauts grades du judo, que seule une poignée de judokas dans le monde possède. 
«Cette noble reconnaissance qui vient de la part de la plus haute instance du judo (FIJ) constitue un grand honneur pour moi ainsi que pour la famille du judo et du sport algérien en général, d'autant plus qu'elle intervient quelques mois après celle décernée au maître Ahmed Hifri», a confié à l'APS Lebib. Et d'ajouter : «Cette distinction clôture une carrière de près de 60 ans passée au service du judo et du sport algérien. Les circonstances ont fait que l'Algérie décroche la même distinction en l’espace de quelques mois.» 
Né à La Casbah le 9 juin 1954, Lebib a grandi dans les fiefs de La Casbah, ses parents sont allés à Saint-Eugène avant d'atterrir à Bab-el-Oued après l'indépendance (au 8, rue Seghir Saâdaoui) et suivre ses études au lycée émir-Abdelkader. Sur recommandation de sa famille, il choisit un sport de combat, au contraire des jeunes de son quartier qui préféraient le football, et il fait connaissance avec les tatamis à l'AS Mairie. En 1976, Sid-Ali Lebib rejoint les rangs du Mouloudia d'Alger pour donner une autre tournure à sa brillante carrière en devenant un champion reconnu, très estimé pas ses coéquipiers et entraîneurs. 
Après avoir obtenu son diplôme en médecine, Lebib qui a pu concilier études et sport, a choisi la médecine sportive pour rester dans son domaine. Il devient capitaine d'équipe du MCA (MPA de 1977 à 1982) et de l'équipe nationale civile et militaire grâce à ses qualités de meneur d'hommes. Avec le Mouloudia, il a gagné plusieurs fois le titre de champion d'Algérie, tout en enrichissant son palmarès par une Coupe d'Algérie, un titre de champion maghrébin, arabe et d'Afrique. Le 21 septembre 1993, Sid-Ali Lebib est nommé ministre de la Jeunesse et des Sports après avoir été entraîneur, président de la Fédération algérienne de judo (FAJ) en 1986 et président du Comité olympique (COA) entre 1992 et 1993. En 2001, il est nommé DG des Douanes.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 01-12-2021

Tripoli au secours de Rabat
Grosses manœuvres contre l'Algérie

Des informations sensibles se bousculent depuis dimanche soir au sujet du retrait de la candidature de la Libye du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA). Une manœuvre dangereuse liée de près aux desseins hostiles contre l’Algérie. Tout part d’une information diffusée dimanche soir par des médias proches du palais royal marocain qui livrent

2

Actualités 11:00 | 02-12-2021

C’ÉTAIT EN 1963, À JÉRUSALEM
Quand les juifs d’Algérie étaient jugés par Israël

Une histoire peu connue du public a lourdement entaché l’histoire de la communauté juive d’Algérie confrontée à un procès peu ordinaire pour ne pas avoir rejoint en masse Israël après l’indépendance de l’Algérie. C’était en 1963, à Jérusalem…